Bénie soit Sixtine

Publié le par Martine

Bénie soit Sixtine

Eh bien voilà, il en fallait un, ce sera "Bénie soit Sixtine", le premier roman que signe Maylis Adhémar chez Julliard et qui, malgré trois tentatives, se révèle pas fait pour moi dans la sélection des 68 premières fois. Trop dur, trop puissant, trop fort, trop intime aussi, cet essai de lecture me heurte et m'empêche de persévérer. 

Sixtine est une jeune femme sérieuse, croyante, qui ne vit pratiquement que pour sa foi. Sa rencontre avec Pierre-Louis va cependant modifier le parcours de vie auquel elle se destinait. Engagé comme elle dans la religion, Pierre-Louis parle bien et sait la convaincre d'une relation unique, privilégiée, entre religion et transmission. Ils se marient.

Seulement la vie à deux ne correspond absolument pas à ce que Sixtine en attendait. Leur nuit de noce est un véritable cauchemar. Et lorsqu'elle tombe enceinte, c'est tout un cheminement inattendu entre bouleversements hormonaux et interrogations spirituelles qui s'ouvre à elle. 

La quatrième de couv offre un bon résumé de ce roman que je ne terminerai pas. Je vous invite à la lire et à décider ensuite si vous souhaitez poursuivre cette lecture. Pour ma part, je n'irai pas plus loin. Ce roman touche beaucoup trop de sujets sensibles entre piété religieuse, extrémisme et influences morales pour moi. 

Malgré une écriture fluide et agréable, je passe mon tour.

Bénie soit Sixtine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Binchy 17/06/2021 22:03

Oh les fautes ! Dont : recommandé par les librairies !

Martine 19/06/2021 10:04

;-)

Binchy 17/06/2021 22:01

Ce livre m'a été recommandé passionnément par l'une des librairies où j'aime aller. Il est donc dans ma PAL. Je te dirai Martine ce que j'en pense. Waouh, ta chronique ne m'invite pas à le lire... Quoique, nous sommes tellement toutes et tous différents vis-à-vis d'un livre.
Beaucoup m'ont déçu et pourtant recommander par les librairies mais pas tous heureusement.
Très bonne continuation dans tes lectures Martine.
Gros bisous.
Bernadette.
P.S. : Je sais, c'est peut-être un tord, mais quand j'ai du mal à lire un livre, je le mets de côté et je n'en parle pas.

Martine 19/06/2021 10:07

Tu as raison, chaque lectrice et lecteur est différent. Il y a beaucoup de critères à prendre en compte. Et puis parfois on n'aime, c'est tout. Là le sujet me perturbe. Je l'ai écrit car je l'ai lu pour l'association des 68 premières fois avec pour engagement de faire un retour quel qu'il soit. Je savais qu'à un moment ou un autre, je n'allais pas aimer un roman de la sélection. Gros bisous Bernadette et bon week-end

manou 16/06/2021 09:03

J'en ai beaucoup entendu parler et les avis sont mitigés en effet, donc pour l'instant, il ne me tente pas du tout vu les sujets abordés, comme beaucoup j'ai envie de lectures plus légères. Merci de nous avoir donné ton ressenti.

Martine 16/06/2021 15:58

Effectivement le besoin de légèreté peut expliquer cette difficulté à poursuivre cette lecture.

Pahi 15/06/2021 11:08

Je comprends, Martine ; j'ai regardé la quatrième de couverture. Tout en étant croyante et pratiquante, je ne vais pas non plus me lancer dans cette lecture qui peut effectivement s'avérer violente intellectuellement. Un chemin qui reste dans certaines limites, voici mon choix ;-)
Merci d'en avoir parlé, chère Martine, et gros bisous à partager.

Martine 16/06/2021 16:01

Je ne peux en dire plus que le peu déjà dit. Peut-être à tenter une nouvelle fois plus tard. Gros bisous, ma chère Jumelle :-)