Tradeuse

Publié le par Martine

Pour poursuivre dans la série des "livres lus il y a quelques temps et dont je n'ai pas encore parlé", c'est Tradeuse d'Erin Duffy qui fait la Une de ce blog aujourd'hui.

 

tradeuse_01.jpg


Parue chez MA Editions section Pôle Roman, cette histoire se déroule (comme son titre l'indique) dans l'univers très macho de la finance et des marchés boursiers. Rien d'exaltant, me direz-vous. Pourtant c'est dans ce monde assez fermé qu'Alex a toujours rêvé de faire carrière. Et plus spécialement au sein de Cromwell Pierce, une importante (si ce n'est LA plus importante) société de courtage de Wall-Street.

Vous l'aurez sans doute deviné à cette intro, ce roman s'apprécie à la petite cuiller! Car bien sûr cette pauvre Alex, malgré sa détermination et même si elle est vraiment prête à tout assumer pour réaliser son rêve, va se trouver confrontée à de drôles de situations et à devoir se dépétrer de bien mauvaises!

Ce roman inscrit dans une pure Chick Litt, je l'ai lu quasiment d'une traite un soir de morosité ambiante. Et croyez-moi, l'effet a été radical. Il est très agréable à lire, sans se poser de question existentielle, et surtout bourré d'un humour caustique et assez sain.

On s'imagine bien volontier à la place de cette gentille Alex qui n'a d'autre ambition que de "parvenir" à vivre de son rêve et qui se révèle d'une volonté à toute(s) épreuve(s). Y parviendra-t-elle? Moi seule le sait. Mais je vous invite vivement à le découvrir aussi! Rien que pour ce plaisir de lecture, vous ne le regretterez pas!

Et pour vous ouvrir l'appétit (et aussi faire plaisir à Sophie), le fameux extrait du mardi page 31:

"Il avait un bout de chewing-gum rose coincé dans la rainure de sa semelle gauche.

- Très bien, a-t-il entonné d'un ton neutre tout à fait déstabilisant. Je suis ici à 6h30 pétantes tous les matins, alors tu fais le calcul et tu t'arranges pour arriver avant moi. ça, c'est la règle numéro 1. La règle numéro deux, c'est que tu ne m'appelles pas monsieur Ciccone. On n'est pas au lycée, je suis pas ton prof., et aux dernières nouvelles on était tous des adultes, ici. Alors tu m'appelles Chick, comme tout le monde. Et on se tutoie (...)"

Belle mise en route, non?!!!

 

mardi sur son 31

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Laisse-moi deviner : elle y arrive ? Sinon, ce ne serait pas unr oman américain.
Répondre
M


Ben j'vais pas t'le dire quand même, Alex!!! Bises :)



M

J'aime la variété de tes lectures :)


 
Répondre
M


Merci!