Maison buissonnière

Publié le par Martine

Comme je viens de commencer un gros pavé de lecture qui devrait occuper une bonne partie de ma semaine, je vais essayer de rattraper mon retard de billets et vous parler de quelques livres lus il y a quelques semaines déjà!

Pour commencer, je donne la priorité à ce recueil de nouvelles de ma chère Isabelle Minière "Maison buissonnière" paru chez Delphine Montalant.

 

Maison-buissonniere.jpg


 

On connait tous l'expression "faire l'école buissonnière" qui nous donne l'idée, un jour, de ne pas aller en cours. Aujourd'hui, les jeunes (enfin, les miens) parlent plus volontiers de "sécher les cours". Et pour cause...

Mais moi, j'aime bien cette idée d'école buissonnière et encore plus quand il s'agit de l'accoler à celle de faire "Maison buissonnière". Dans chacune des treize nouvelles de ce recueil, ce concept est omniprésent. Chacun, chacune des protagonistes n'a pas envie de rentrer chez lui, chez elle, "à la maison", que celle-ci soit familiale ou solitaire, que le narrateur soit homme ou femme, enfant ou adulte. Ce refus de rentrer chez soi, de retourner au nid, de rejoindre la cellule famille s'exprime sur tous les tons, sur tous les modes, dans tous les styles, de l'humoristique au plus caustique. Et cela par la seule magie et la force d'écriture d'Isabelle Minière.

Elle y développe des sentiments et des émotions universelles et pourtant bien particulières. Et même si ce recueil est paru en 2008, le lire aujourd'hui, cinq ans plus tard, ne change rien à l'affaire. Quand c'est bon, ça le reste.

Je remercie Delphine Montalant qui a eu la gentillesse de m'adresser ce recueil et surtout Isabelle Minière, que j'aime et j'aimerai toujours. C'est une évidence...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

C'est assez rare, les recueils de nouvelles. Je note le titre de celui-ci. Merci.
Répondre
M


Oh non! Il y en a beaucoup! Mais celui-ci est à lire! Merci



P

Curieux, mais l'idée de faire l'école buissonnière ne m'était jamais venue, je crois même que je ne savais pas ce que c'était. De toutes façons, j'avais beaucoup trop peur ... Cela n'a pourtant
pas empêché mon aînée de la faire  lol


Gros bisous, Martine, et bonne lecture "pavesque" ;-)
Répondre
M


Faite malgré moi! Trop timide pour sonner à la porte de l'école fermée, je suis restée toute une matinée à attendre devant! J'avais 6 ans et en garde un très mauvais
souvenir!


Bises Pahi et bonne journée!



A

Merci à ce "pavé" de te faire rattraper ton retard.
Répondre
M


Il ne sera certainement pas suffisant mais il m'est bien utile!!!


Bises Alex