A l'ombre de l'oubli

Publié le par Martine

Désormais ici le "Mercredi, c'est pour les petits" mais c'est aussi pour les jeunes lecteurs et, aujourd'hui en particulier, pour les grands ados!

J'ai lu il y a un an à peu près "Ma vie Océan" du même auteur, Mireille Disdero, et paru chez le même éditeur, Seuil Jeunesse. Et déjà cette lecture m'avait plus que bouleversée.

C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai abordé ce nouveau roman à la couverture rouge, rouge violence, rouge sang, rouge colère, omniprésente. Peur de ne pas retrouver le charme ressenti un an plus tôt?

 

A-l-ombre-de-l-oubli.jpg


"A l'ombre de l'oubli", c'est l'histoire de Violette et Arnaud, jeunes lycéens, dont l'amitié qui date de leurs années collège évolue doucement vers un sentiment plus tendre et plus mûr, plus accepté.

Avec quelques copains copines, Violette administre un forum de poésie où chacun peut déposer ses textes sous un pseudonyme (ou pas d'ailleurs) et expose ainsi cette part intime de lui-même à l'avis de tous les membres. Violette est talentueuse et aime écrire des poèmes dans lesquels elle se dévoile peu ou prou.

Le jour où Ahriman s'inscrit sur ce site, la situation commence à changer. Il faut dire que ce nouveau membre se prétend écrivain et éditeur et se permet de conseiller les lycéens sur leurs textes en leur laissant miroiter une publication. Tout pourrait devenir possible d'autant plus que l'idée d'une soirée organisée pour tous les membres du forum est lancée et reçoit l'approbation générale à l'exception de celle... d'Arnaud. C'est que depuis qu'Ahriman intervient sur le site, il ne le sent pas, lui. Quelque chose dans son comportement, ses propos, ses interventions, le gêne sans qu'il puisse vraiment en définir la cause.

Et cela se confirme quand, au retour de la fête, Violette a changé. Radicalement. Et, étrangement, semble avoir "oublié" tout ce qui concerne cette fameuse soirée tout en éprouvant le sentiment diffus que quelque chose de grave s'y est produit et lui est arrivé.

Je vous disais que j'appréhendais cette lecture après avoir été charmée par l'écriture de Mireille Disdero il y a un an.

J'avais tort. Sur toute la ligne!

Ce roman dont le thème est extrêment fort, je l'ai lu d'une traite. D'abord par son découpage où chaque protagoniste prend la parole et s'exprime sur les mêmes faits. Et puis le récit nous fait comprendre de suite ce qui est arrivé à cette petite Violette. Si ce n'est pas dit explicitement, l'auteur nous le laisse bien supposer à nous, lecteurs adultes.

Mais ce roman s'adresse en priorité à des ados, ne l'oublions pas! Et Mireille Disdero possède l'art de la nuance, comme celui de l'évidence. Ses mots portent, à coup sûr, et nous touchent, nous interpellent forcément. La lente descente aux enfers de Violette et son retour à la vie y sont dépeints sans mélodrame, avec une précision d'un réalisme percutant et pourtant rudement efficace.

C'est fort, c'est beau, c'est du Mireille Disdero.

Tout simplement...

Publié dans lectures jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pahi 13/06/2013 19:53


Merci, Martine, pour le conseil !


Gros bisous.

Martine 14/06/2013 08:46



Je t'en prie, Pahi!


Gros bisous



Pahi 13/06/2013 17:33


Celui-là je vais l'acheter à ma "grande petite-fille". Elle va entrer au lycée, écrit beaucoup, lit beaucoup, apporte ses contributions avec ses copines à un forum, se destine au professorat en
lettres, ... tout est dit ...


Gros bisous, Martine.

Martine 13/06/2013 19:50



Si tu peux, lis-le aussi, Pahi. Ce serait bien que vous en parliez ensemble ensuite!


Gros bisous