Le plongeoir

Publié le par Martine

Le plongeoir

Avec une belle lucidité, Elsa Devernois aborde le thème du consentement chez les jeunes. Un sujet difficile à cerner et qui, pourtant, est hyper présent dans notre quotidien.

Il n'est pas question ici de consentement d'ordre sexuel comme on a pu le découvrir sous la plume de Vanessa Springora. Et c'est peut-être ce qui rend ce recueil de nouvelles si dérangeant dans toutes les interrogations qu'il suscite et les comportements qui interagissent ici. Parce que les situations évoquées, on les a tous connues et on n'en est pas vraiment fiers.

La première nouvelle porte le titre du recueil, "Le plongeoir". Ce fameux plongeoir de 10 mètres d'où se pavanent et s'exhibent deux jeunes garçons, ne manquant pas d'attirer les regards admiratifs des autres nageurs. Parmi eux, deux jeunes filles qui sont tout intimidées et surprises quand les garçons les invitent à monter avec eux. Mais elles n'ont jamais plongé et c'est la peur, la crainte, l'effroi qui s'emparent d'elles au fur et à mesure des marches. Et même si elles n'ont qu'une envie, descendre, les garçons ne leur laissent pas le choix...

Dans la deuxième "Un saut dans la rivière", Elsa Devernois traite cette question du consentement à travers deux cousins dont les familles ne se sont pas vues depuis plusieurs années. A présent, le fils de la première est un ado un peu prétentieux, plein d'assurance qui rechigne à jouer la "nounou" pour son petit cousin plus jeune que lui de quelques années. Pourtant, pour montrer qu'il est le gentil fils à ses parents, il propose à son cousin d'aller jusqu'à la rivière voisine. Sauf qu'il découvre que son cousin ne sait pas nager et se met en tête de lui apprendre. Contre son gré.

Enfin la dernière de ces trois nouvelles "C'est l'amour à la plage" est sans doute celle qui m'a le plus touchée. Une mère en vacances avec son fils lit tranquillement sur la plage. Quand son fils la rejoint, sa petite amie l'accompagne. La mère est fière de son fils. Il est beau, intelligent, séduisant. Il a toutes les qualités. Mais cela lui donne-t-il tous les droits? C'est ce que cette femme semble penser quand son fils décide d'aller se baigner et contraint plus qu'il ne l'invite sa petite amie à en faire autant. D'où son incompréhension (et son trouble) quand cette dernière refuse et s'en va, visiblement contrariée.

Ces trois situations, on les a tous et toutes plus ou moins vécues. Elles nous parlent d'autant plus qu'Elsa Devernois nous les expose sans faux-semblants, avec une authenticité rare et en démontre les abus en toute franchise. Cette notion de consentement est décidément bien trouble. Comment, quand et où s'arrêter à temps pour ne pas empiéter sur la liberté de ceux que l'on côtoie? C'est d'autant plus pernicieux qu'on agit ainsi sans s'en rendre compte, en toute bonne foi et qu'on ne comprend pas alors la réaction de l'autre, celui sur qui on a agi sans son accord.

Avec tact et une grande sensibilité, Elsa Devernois sait trouver les mots pour en parler et nous confronter à nos attitudes et nos comportements sans aucun jugement. C'est fort et puissant à la fois, et percutant.

Un recueil à mettre entre toutes les mains et pas seulement celles des ados.

D'Elsa Devernois, aux éditions Talents hauts.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Je te remercie Martine pour cette excellente chronique. Je note ce livre. Douce fin de semaine à toi.
Gros bisous.
Bernadette.
Répondre
M
Merci pour ta visite, chère Bernadette! Gros bisous et bonne journée!