L'instant de la fracture

Publié le par Martine

L'instant de la fracture

On parle beaucoup depuis quelques mois du témoignage de Camille Kouchner dans "La familia grande". De la puissance de ses mots, de ce besoin vital de dire les choses, de libérer la parole, de redonner leur place essentielle à toutes les victimes d'inceste mais mais aussi de violence, quelle qu'elle soit. Et surtout de ces mots écrits pour permettre à nos enfants de parler, leur dire qu'ils n'ont pas à porter une responsabilité quelconque pour un semblant d'unité familiale qui n'existe pas. Les mouvements #metooincest et #metoogay ont amorcé cette libération. Une loi est en cours d'étude sur la notion du consentement. Mais il ne faut pas en rester là.

Avec ce texte, je ne peux pas le qualifier de roman et, je l'espère, encore moins de témoignage même si certains mots sont si forts, si puissants qu'ils ne peuvent pas ne pas contenir une certaine part de vérité. Avec ce texte donc, Antoine Dole s'adresse aux adolescents, aux jeunes lecteurs grâce aux éditions Talents hauts

Ce texte, c'est un long poème, un cri de souffrance, un cri de douleur contenue. Ce sont des phrases coupées, hachées qui racontent l'impensable. Ce que toute la famille réunie pour Noël ignore ou fait semblant de ne pas savoir. Cette attitude si pernicieuse, si troublante. Ce dont on ne parle pas n'existe pas. 

Et si ce jeune homme, assis à la table familiale, s'exprimait enfin? S'il osait dire ce que son père lui a fait subir quand il n'était encore qu'un enfant? Cet homme que tout le monde aime, apprécié dans sa vie professionnelle, estimé dans sa vie sociale tomberait du piédestal d'où il se pavane. Son fils peut-il dès lors prendre ce risque? Révéler la nature profonde de cet homme, de ce père? Et, en même temps, en gardant le silence, en ne révélant pas ce qui le ronge, en continuant à jouer son rôle de fils de famille unie, ne laisse-t-il pas la porte ouverte à d'autres agissements paternels? N'accepte-t-il pas malgré lui qu'il y ait d'autres victimes?

Il faut de la force pour parler. Du courage pour porter plainte contre un proche. Avec une sensibilité à couper au couteau, Antoine Dole offre un texte remarquable. A lire absolument. Un long cri dans ce silence qui, même une fois brisé, n'en finit pas de retentir, de résonner, de vibrer. Des mots à entendre, à écouter et à accepter. Pour avancer enfin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 31/03/2021 08:13

J'ai du mal avec ce sujet en ce moment, c'est bien que la parole se libère pour les victimes bien entendu, mais je n'ai pas envie de lire ce sujet, j'en ai assez lu jusqu'à présent. Merci de nous le présenter avec tes mots, je le note tout de même

Martine 31/03/2021 16:54

Celui-ci s'adresse en particulier aux ados pour leur donner la force et le courage de parler.