Elle, la mère

Publié le par Martine

Elle, la mère

C'est Joëlle, membre du comité de lecture de l'association des 68 premières fois, qui en a parlé sur Facebook et ce qu'elle a dit sur ce premier roman d'Emmanuel Chaussade m'a de suite interpellée. Au point que j'ai eu envie, comme une nécessité même, de lire à mon tour ce court et fort roman de moins d'une centaine de pages, difficile à trouver en librairies, ce qui est vraiment dommage.

Tout commence lors de l'enterrement de cette femme, la mère, auquel seul le fils assiste. Pourquoi ses soeur et frère aînés, ni le reste de la famille ne sont-ils pas présents? C'est ce que l'on découvre ensuite, peu à peu, au fur et à mesure que le fils (on ne connaîtra jamais son prénom) évoque l'existence de sa mère, cette femme que la vie a malmené dès sa naissance, à l'adolescence fracassée, mère contre la volonté de tous, y compris du père de ses enfants qu'elle épousera ensuite, qui a connu son beau-père avant de connaître son futur époux...

Cette lecture m'a singulièrement émue. Par son écriture d'abord. Brute, brutale même parfois quand elle n'est pas cruelle, forte toujours et profondément émouvante. Par le destin de cette femme ensuite, d'une abominable banalité, faite de silences, de non-dits, de secrets, de honte et d'amour filial. Car, malgré tout ou peut-être à cause de ce qu'il apprend, découvre, partage de l'existence de sa mère, malgré les gestes, les comportements, l'attitude que la morale réprouve, ce fils ressent une affection particulière pour sa mère et de la compréhension pour cette fillette privée d'amour dès son plus jeune âge, pour cette adolescente dont le corps est mis à disposition, violé trop souvent par les notables, ces hommes sûrs d'eux et de leur "pouvoir", cette femme qui devient mère avant d'être épouse, cette femme qui n'a de cesse que de chercher un peu de reconnaissance et d'affection dans d'autres bras que ceux de son mari, cette femme devenue mère du simple fait qu'elle a donné la vie.

Ce premier roman est puissant, bouleversant, dérangeant. Je ne suis pas sortie indemne de sa lecture mais celle-ci m'a été nécessaire, essentielle. Et je remercie Joëlle de nous en avoir parlé.

Paru aux éditions de Minuit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 19/02/2021 09:16

Une histoire forte qui ne laisse pas indemne, cela me donne tout de suite envie de le noter et de le lire un jour. Merci de nous en parler j'ai déjà noté cet auteur mais je ne l'ai jamais lu et j'aime beaucoup cet éditeur...

Martine 19/02/2021 11:46

Je ne peux que t'y encourager évidemment. Lis aussi l'avis de Joëlle :-)