Les mots à la bouche

Publié le par Martine

Les mots à la bouche

Magnifiquement servi par les superbes illustrations d'Aurélia Fronty, cet album "Les mots à la bouche" se découvre comme une gourmandise. On l'attend. On l'espère. Nos papilles s'en émoustillent à l'avance. Et lorsqu'elle est là, devant nous, on s'en imprègne, on la hume, on la savoure doucement et avec délectation.

"Les mots à la bouche", rien que le titre est prometteur de bonheur.

Car, outre les illustrations qui, je viens de vous le dire, sont sublimes, à la fois douces, naïves, vives et tendres, cet album paru chez Gautier-Languereau est aussi une formidable invitation à entrer en poésie pour nos petits lecteurs à partir de 6 ans.

Sous leurs yeux émerveillés, des textes et poèmes d'Apollinaire, La Fontaine, Victor Hugo, René de Obaldia, Maupassant et d'autres se dévoilent et invitent nos enfants à les découvrir et, à leur tour, s'en emparer pour mieux se les approprier.

Comme, par exemple:

J'ai trempé mon doigt dans la confiture, de René de Obaldia

"J'ai trempé mon doigt dans la confiture

Turelure

ça sentait les abeilles

ça sentait les groseilles

ça sentait le soleil.

J'ai trempé mon doigt dans la confiture.

Puis je l'ai sucé,

comme on suce les joues de bonne grand-maman

qui n'a plus mal aux dents

et qui parle de fées...

Puis je l'ai sucé

sucé

mais tellement sucé

que je l'ai avalé!"

ou, dans une autre dimension, Le pagivore, de Pierre Coran

"Le pagivore

a eu soudain grand faim de livres,

en avala cent trente-trois

Dont un traité de savoir-vivre

mi à l'envers, mi à l'endroit

Il épargna la poésie,

dévora l'encyclopédie

Et juste à l'heure du dessert

Mi à l'endroit, mi à l'envers

Croqua la bibliothécaire!"

Comme quoi, je vous le dis, cet album nous met l'eau à la bouche et se laisse apprécier mot à mot...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Juste le temps de te dire un coucou et ce qui me vient à l'esprit en voyant ton beau billet : si je devais un jour publier ma prose le titre en serait : "Les mots au bout de la langue" ;-)
Tes extraits sont ... croquants !
Et vite au lit : le retard de lecture de tes billets se rattrapera un autre jour !
Gros bisous, chère Martine, et à bientôt.
Répondre
M
Tu pourrais peut-être en faire aussi un billet du samedi soir?!! "Les mots au bout de la langue", tout un beau programme de réflexion... Je t'embrasse, ma chère Denise! Bon jeudi!