Je suis en Chine

Publié le par Martine

Un petit texte court et fort comme je les aime.

"Je suis en Chine" de Christine Féret-Fleury est paru dans la collection Court-métrage chez Oskar Editions et s'adresse prioritairement aux jeunes lecteurs ados.

 

je-suis-en-Chine.jpg


"Je suis en Chine", c'est là où se réfugie cette petite fille, à l'abri de ses rêves et d'une vie inventée faite pour elle, lorsqu'elle franchit la porte de son appartement le soir après la classe.

Non qu'elle ne soit pas heureuse de retrouver sa mère qui se dévoue pour lui assurer un certain confort de vie. Mais bien pour éviter d'entendre le bruit sourd des coups que son beau_père donne à sa mère pour ceci ou pour cela, pour un oui ou pour un non, pour la moindre chose qui n'est pas à son goût ou ne correspond pas à son attente. Et Dieu sait s'il y en a!...

Alors elle, la fillette, reste cachée derrière le paravent qui isole son lit dans ce petit appartement et laisse libre court à son imagination. "Je suis en Chine" comme une frontière entre les cris, les coups et ses rêves.

Mais un jour, la frontière tombe...

Ce petit texte de Christine Féret-Fleury nous bouleverse à un point inimaginable. Ses mots nous percutent, nous heurtent et nous blessent. Forcément. Cette histoire, on la connait tous, ne serait-ce que pour l'avoir lue dans les journaux à la rubrique des faits divers. Mais, par la voix, de cette enfant, elle prend toute sa force, toute sa dimension, toute son intensité et tout son drame.

Et les chiffres, les statistiques qui complètent cette lecture sont là pour nous rappeler encore l'étendue de ces situations dramatiques de violences faites aux femmes. Des associations sont là. Ds services d'aide, d'écoute et de soutien existent. Cet ouvrage le rappelle aussi. Mais hélas! on n'en prend bien souvent connaissance qu'après, quand c'est trop tard!

"Je suis en Chine", un petit livre à lire à tout âge...

Publié dans lectures jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

J'ai cru un moment que tu étais partie loin de ta Provence.
Répondre
M


Je suis partie, oui, mais pas en Chine!!! :)


Bises, Alex



P

Il y a aussi les violences psychologiques, invisibles mais tellement destructrices ... On imagine pas la fréquence de ces actes !


Je tenais à mettre un p'tit commentaire, même s'il m'est impossible de lire ce livre (et ce n'est pas faute d'intérêt).


Gros bisous, chère Martine, et bonne semaine à toi :)
Répondre
M


Merci, ma chère Denise! J'apprécie beaucoup. Et, bien sûr, je suis bien d'accord avec toi!


Gros bisous mon amie!



L

Tu as raison c'est un livre qu'il faut mettre dans toutes les mains, des garçons en premier, puis des filles.


Cette violence me fait peur pour mes filles, car les chiffres sont tellement importants qu'il y a un risque, ça ne peut pas concerner que les autres.


 
Répondre
M


Merci pour ce commentaire. Je suis complètement de ton avis! Parlons-en pour mieux dénoncer ces actes de violence!