Inconnu à cette adresse

Publié le par Martine

Inconnu à cette adresse

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, je n'avais jamais lu ce chef d'oeuvre de la littérature signé Kressmann Taylor. J'y ai remédié dimanche après-midi et ... comment dire? Je n'en suis pas encore remise.

Comment parler de cette correspondance débutée en 1932 entre deux amis collectionneurs, Max, resté aux Etats-Unis après le retour en Allemagne de Martin et sa famille. Comment dire l'indicible? La destruction d'une amitié quasi indestructible confrontée à l'Histoire, à la montée du nazisme provoquée par l'arrivée au pouvoir d'Hitler.

Comment dire les émotions ressenties? Le dégoût (le mot n'est pas trop fort) et l'espèce d'empathie malgré tout éprouvée envers Martin. La solidarité, la bienveillance, l'envie de protection qu'on ne peut s'empêcher d'éprouver pour Max.

Qui a tort? Qui a raison? Impossible à dire.

Juste souligner la force de cette correspondance, l'écriture grandiose, le réalisme impressionnant et la maîtrise parfaite de ce genre littéraire du texte court exprimée par Kathrine Kressmann Taylor.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J'ai lu ce livre il y a une vingtaine d'années. J ai ressenti un une drôle de sensation pendant très longtemps ! Je dois avouer que j'y pense souvent, il ne m'a jamais vraiment quitté. Peut-on parler de roman ? A decouvrir !
Répondre
C
je ne connaissais pas du tout merci de la découverte et de ton avis<br /> gros bisous<br /> patricia
Répondre
M
A lire, forcément. Très très fort
B
Je viens de le noter. Je te remercie Martine pour ce nouveau conseil de lecture et je te souhaite un agréable mercredi.<br /> Gros bisous.<br /> Bernadette.
Répondre
M
Toi aussi, tu ne l'as jamais lu? Je te le recommande vivement. Gros bisous et bonne lecture, ma chère Bernadette
M
Lu plusieurs fois et bien entendu beaucoup aimé. La force de ce court roman est incroyable. Il était étudié en classe de 3ème et en lycée pro. Les élèves ne comprenaient sans doute pas toutes les subtilités du texte mais bon cela permettait des débats intéressants. Merci pour ta chronique qui me remémore ce livre à lire en effet...
Répondre
M
Je me souviens que sa lecture avait beaucoup impressionné mes enfants. Mais je ne l'avais jamais lu. C'est un texte terrible et terriblement fort.