Jamais deux sans trois

Publié le par Martine

Jamais deux sans trois

"Jamais deux sans trois", c'est le titre parfait pour le challenge des Trilogies de l'été chez Philippe, la dernière de mes trois lectures des enquêtes d'Agatha Raisin pour ce défi littéraire estival auquel j'aime participer et seizième histoire dans l'ordre de parution de cette série créée par M. C. Beaton.

Avec une équipe presque entièrement renouvelée, la pétillante et impétueuse Agatha Raisin gère son agence de détectives privés d'une main de fer. Entre disparitions diverses d'animaux de compagnie, filatures de conjoints infidèles et fugues d'adolescents en quête de sensations fortes, le travail ne manque pas. Même si Agatha préfère, et de loin, résoudre des enquêtes pour meurtres. Ce qui va bientôt arriver et au-delà de ses espérances.

Tout commence par la disparition de Jessica, jeune fille de 16 ans qui n'est pas rentrée chez ses parents après une sortie en boite de nuit avec ses copines. Mais quand Agatha découvre son corps à moitié dénudé et camouflé sous des branchages, l'enquête est reprise par la police et la détective doit se résoudre à se remettre sur sa dernière filature. 

Pas pour longtemps, heureusement. Assez vite c'est le petit ami de Jessica qui est assassiné. Puis le mari ayant sollicité Agatha pour prouver l'infidélité de son épouse. Laquelle se révèle irréprochable contrairement à lui qui semblait filer le parfait amour clandestin avec sa secrétaire. 

Tous ces meurtres touchent de trop près notre détective préférée pour qu'elle ne soit pas tentée de s'en mêler malgré les risques et les avertissements de la police. Mais rien ne peut arrêter Agatha Raisin quand elle a une idée en tête. Et pour le coup elle n'en manque pas!

Encore un très bon moment de lecture passé en compagnie de cette enquêtrice hors normes, assez déjantée et malgré tout touchante dans son besoin de reconnaissance et sa quête d'amour qui la précipite trop souvent dans les mauvais bras. En plus, à présent, Agatha commence à subir les effets de l'âge et, même si elle s'obstine à ne pas en tenir compte, son corps le lui rappelle un peu trop souvent. 

Je vais faire une pause dans mes rendez-vous avec la détective de Carsely dans les Costwolds anglais pour mieux apprécier le bonheur de la retrouver bientôt.

Je compte aussi cette lecture pour le challenge Polar et thriller chez Sharon et Une année en Angleterre chez Cryssilda, Martine et Lou. 

Jamais deux sans trois
Jamais deux sans trois
Jamais deux sans trois
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe D 06/08/2021 15:48

Super titre pour mon challenge, en effet !
Merci pour ta participation. J'ai enregistré les liens.
Bon weekend à toi.

Martine 09/08/2021 11:25

Merci Philippe! Bonne journée!