Doucement renaît le jour

Publié le par Martine

Doucement renaît le jour

En ce dimanche 28 octobre 2018 en fin d'après-midi, Connie, pour une raison qu'elle ne s'explique pas vraiment, part courir dans la forêt voisine quand elle se fait surprendre par un cycliste. De retour chez elle, la jeune femme, fleuriste par passion, ressent comme un malaise, un sentiment, des émotions diffuses dont elle ne trouve pas l'origine, elle qui n'a jamais fait de vélo de toute sa vie.

Quand elle parle de cet incident et de ses réflexions à son père, Phil, le lendemain à midi, celui-ci a une légère hésitation avant de la rassurer. Hésitation qui intrigue davantage encore Connie qui décide d'aller rechercher dans les photos de famille conservées par sa mère décédée si, oui ou non, il en existe de sa prime enfance où elle serait sur un vélo. Retrouvant avec émotion celles maintes fois regardées avec sa mère, sa surprise est grande quand elle tombe sur une l'immortalisant au côté d'un garçonnet, plus jeune qu'elle, prénommé Mat. Ce que va alors lui révéler son père va transformer son existence à jamais...

J'ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire signée Delphine Giraud pour les éditions Fleuve. Le fait qu'il soit écrit au présent peut-être lui enlevant certaines émotions. Je ne sais pas si cela peut entrer en ligne de compte. Je m'en tiens à mon ressenti.

Ce qui est sûr par contre, c'est que, malgré cette lente mise en route, je me suis bien intéressée à l'histoire, que j'en ai beaucoup apprécié sa lecture et l'écriture de Delphine Giraud, très agréable, pointue, gorgée de sensibilité et nous offrant un final absolument inattendu et bouleversant.

J'ai toujours beaucoup de plaisir à lire des histoires de femmes et de retour vers ses racines. Celles de Connie ont été volontairement effacées par ses parents. Pourquoi?  C'est ce que la jeune fleuriste doit découvrir si elle veut savoir vraiment qui elle est, ce qui s'est passé pour amener ses parents à agir de la sorte et comment ça s'est passé. C'est là le thème principal de ce roman.

Mais ce récit, c'est aussi une plongée dans le milieu hospitalier, la découverte de la tétraplégie, le poids des secrets, le sens des responsabilités, la rencontre avec l'autre, avec le handicap, le temps des interrogations, l'approche du métier de fleuriste et de son ancrage au rythme des saisons, dans le quotidien heureux ou malheureux que la vie nous fait traverser. 

Et c'est aussi une histoire d'avenir qui ne pourra s'écrire que sur un passé compris et accepté et un présent stable et apaisé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Je te remercie pour ce partage Martine ! Je vais bientôt le lire.
Douce soirée à toi et bonne lecture.
Bisous.
Bernadette.
Répondre
M
Je t'en souhaite une bonne lecture, ma chère Bernadette! Gros bisous