Que sera 2021?

Publié le par Martine

Que sera 2021?

Il y a un an, à l'image de quelques blogueuses, je me pliais au rituel du bilan de l'année écoulée, perspectives et projets pour celle qui commence. En ce début 2021, il me plait de renouveler l'expérience, celle-ci m'ayant permis de garder mes objectifs en ligne de mire.

Bilan professionnel

N'ayant pas encore atteint l'âge de la retraite (loin s'en faut) et subissant une baisse de revenus assez conséquente, il a bien fallu trouver une solution. N'ayant par ailleurs aucune envie de reprendre une activité salariée dans l'immédiat, j'ai suivi une formation à distance en traduction de l'italien au français avant de m'installer sous le statut de micro-entrepreneur. Une façon de travailler nouvelle pour moi, exigeant beaucoup d'autodiscipline, mais dans laquelle je me sens bien. Je suis en relation avec des maisons d'édition italiennes (principalement de romances). Ce qui me plait beaucoup.

Bilan blog

Cette nouvelle orientation pro a eu de nettes répercussions sur ce blog. Vous avez dû vous en rendre compte, je lis de plus en plus de romances. Mais j'apprécie toujours les romans contemporains, les polars et, depuis quelques mois, les cosy mysteries. L'affluence de mes lectures italiennes m'a un peu contrainte à arrêter le Jeuditalie hebdomadaire même si je pense à le ranimer prochainement. J'ai conservé les rendez-vous photo du Lundi Soleil chez Bernie et du 24 heures photo chez Patricia. J'ai participé au mois anglais chez Martine et Lou, à mon mois italien bien sûr et à quelques challenges (polars et thrillers chez Sharon, trilogies de l'été chez Philippe, Pavé de l'été chez Brize, Christmas Time chez MiaRosa). Sans oublier ma Bonne nouvelle du lundi.

Bilan associatif

Là aussi, malgré les circonstances, la pandémie et ses confinements, j'ai continué d'assurer mes fonctions au sein de l'association Lectures et plus, librairie ambulante. Cela a été assez chaotique et les comptes n'étaient guère florissants en fin d'année. Mais, pour l'instant, il est hors de question de renoncer et donc on continue... au moins pour les six prochains mois.

Bilan perso

2020 aura été l'année du changement de rythme avec d'une part les envols de Christophe et Anthony à quelques jours de distance, l'un vers Grenoble, l'autre vers son chez lui, celle du départ de notre Laïka vers son paradis, et d'autre part ma présence au quotidien entre mes quatre murs (travail et confinements obligent). Une situation nouvelle à laquelle je prends vraiment goût au point de râler quand je dois sortir pour aller sur le terrain en ma qualité de correspondante de presse pour mon hebdomadaire!

Cette année a aussi été celle de la séparation d'Aurore et Hervé et son retour (en pointillés) à la maison. C'est enfin et surtout une année blanche, d'attente et de suivi psychologique essentiel (et nécessaire) pour moi.

Alors, que sera 2021?

Contrairement à tout ce qui a été exprimé sur les réseaux sociaux lors du changement d'année, je ne pense pas que 2021 inaugurera une ère nouvelle. Les conditions sanitaires actuelles auraient même tendance à montrer le contraire. Ce qui est sûr cependant, c'est que je vais persévérer dans ma nouvelle voie pro, jouer le tout pour le tout pour Lectures et plus, poursuivre mes révisions en anglais (déjà bien entamées en 2020) et me remettre sérieusement à l'allemand. Je vais bien finir par aller à Biberach un jour quand même! 

C'est un beau programme, non? Et vous, comment envisagez-vous cette nouvelle année?

Publié dans un peu de moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pahi 11/01/2021 21:02

Chère Martine, un bilan vraiment honorable malgré tout... A y regarder de plus près, il y a du positif dans chaque domaine ; et ce qui est négatif conduit à prendre de nouvelles décisions, après mise à plat de la situation, pour s'orienter vers du positif. C'est ainsi que l'on avance, mine de rien, même si cela nécessite beaucoup d'efforts et est source de bien des soucis.
J'espère que tu feras des critiques de livres allemands et anglais, j'aimerais beaucoup cela !
Gros bisous (à partager) et à la prochaine ;-)

Martine 12/01/2021 15:55

Oh merci, ma chère Jumelle, pour tes mots d'encouragements qui me vont droit au coeur. Promis, je chroniquerai bientôt des romans anglais ou allemands. Laisse-moi juste encore un peu de temps! ;-) Gros bisous et bonjour à ton Cher et tendre Jean-Pierre!

manou 11/01/2021 10:53

C'est un beau bilan qui prouve bien que les changements de vie sont toujours possibles et souvent bénéfiques même car ton travail de traductrice t'apporte beaucoup déjà en lui même et il est normal qu'avec l'année compliquée que nous avons eu, tu n'aies pu réussir sur tous les fronts. Tu as raison de laisser encore sa chance à ton association. Les enfants sont souvent cause de soucis même en grandissant mais qu'ils fassent leur vie fait partie de la vie et fort heureusement les retrouvailles n'en sont que plus précieuses. Merci pour ce partage. Comme toi je ne pense pas que 2021 apporte du changement, le virus mute en plus et pas dans le bon sens pour l'instant...du coup je n'ai pas de projets particuliers à part celui de continuer mon blog (que je vais tenter de passer au Https ces jours-ci et il me faut choisir un nouveau thème car le mien n'est pas compatible) et aider mes fils en gardant au maximum mes petits-enfants dès que possible car ayant tous deux une entreprises ce n'est vraiment pas la joie en ce moment...Bisous et une douce semaine

Martine 11/01/2021 11:06

Je suis bien de ton avis, chère Manou. C'est très difficile pour nos enfants adultes en prise avec le monde du travail, salariés ou chefs d'entreprises. Et je crains que ce le soit encore plus pour les générations suivantes malheureusement. Tout ça, par notre faute peut-être. Ici couvre-feu à 18h à partir de demain. Pas simple pour les commerçants. L'inquiétude et la colère montent... Je t'embrasse

Philippe D 10/01/2021 20:14

Moi, je n'envisage rien pour 2021 et c'est malheureux ! On ne peut faire aucun projet tant que cette crise n'est pas derrière nous et je n'ai jamais cru que la vie allait changer avec le changement d'année !
Plus rien ne sert de leçons. Il suffit de voir les gens qui sont revenus de vacances dernièrement. On a eu la même chose après les congés de carnaval. Les vacanciers ont ramené le virus d'Italie. Il fallait fermer les frontières, mais non, on laisse faire !

Martine 11/01/2021 11:08

Je comprends et partage ton ressenti, Philippe. Mais que peut-on faire contre la bêtise?