La loi de Louise

Publié le par Martine

La loi de Louise

Si vous cherchez une lecture légère, fraiche, ironique, un brin satirique et très agréable à lire, n'allez pas plus loin. J'ai ce qu'il vous faut avec cette sympathique romance de Marine Mouzelard, La loi de Louise.

Louise, c'est cette jeune femme de 25 ans, écervelée de prime abord, doutant un peu d'elle et de ses compétences, la bonne copine sur qui on sait pouvoir toujours compter et qui s'attache, en toutes occasions, à ne voir que le bon côté des choses, même quand celles-ci prennent un aspect des plus sombres et/ou contrariants.

Résolument optimiste donc, Louise est secrétaire juridique dans un grand cabinet d'avocats. Une fonction qu'elle partage avec Lydie-Pascaline (mais Lydie pour les amies) et un emploi qu'elle a décroché à la condition sine qua non de "garder sa petite culotte vissée aux fesses" comme le lui a expressément spécifié Maître Bosman lors de son entretien d'embauche. Une consigne que Louise entend respecter scrupuleusement.

Seulement voilà. Quand on est jeune, jolie et sympathique et entourée de jeunes (et moins jeunes) et séduisants (ou s'estimant comme tels) avocats, la chose n'est pas si facile qu'il n'y parait. Les tentations (ou tentatives de tentations) sont grandes et certaines situations ont vite fait de devenir complexes quand elles ne sont pas franchement hilarantes. 

J'ai lu cette romance drôle et des plus pétillantes en quelques heures et me suis surpris d'arriver, déjà, à la fin. Il faut dire que Marine Mouzelard n'hésite pas à jouer entre situations invraisemblables, scènes romantiques, disputes, ruptures, réconciliations entre Christopher et Louise, à valoriser l'amitié improbable entre Louise et Lydie et à nous ouvrir les portes de cet univers assez impitoyable, froid et calculateur qu'est celui de la justice et de ses représentants, avocats.

J'ai beaucoup apprécié cette découverte justement. Un monde qu'on (que je) ne connaît pas vraiment et même si cela est parfois un peu caricatural, je me dis qu'il n'y a pas de fumée sans feu et qu'il doit bien y avoir un fond (ou plus) de vérité.

Si j'ajoute que, visiblement, Marine Mouzelard s'est véritablement amusée en parsemant son histoire de vérités bien senties, de maximes toutes faites surprenantes, drôles et très vraies et de dialogues hilarants et percutants, vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas, vous aussi, pousser la porte de ce cabinet d'avocats bruxellois et suivre Louise dans ses péripéties!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 14/01/2021 16:20

Si l'auteur s'est amusée en l'écrivant alors forcément nous aussi on ne peut que le lire avec grand plaisir. Merci pour ta présentation...

Martine 16/01/2021 10:44

En toute confiance, oui! :-)