Review Party Parola di libertino

Publié le par Martine

Mots de libertin

Mots de libertin

Nouvelle lecture commune italienne avec une de mes maisons d'édition chouchous, la DRI Editore, et sa nouvelle publication, la romance sur fond historique de M. P. Black, "Parola di libertino".

Pour être tout à fait franche, cette fois-ci, j'ai eu un peu de mal à accrocher à l'histoire, heureusement portée par une écriture très agréable, prenante et plaisante. Ce qui m'a permis d'insister et finalement d'apprécier pleinement cette lecture.

L'histoire se passe à la fin du 19e siècle dans l'Angleterre très hiérarchisée de la reine Victoria. Alors que son père gère et entretient la propriété familiale, le jeune Cédric Wilson occupe ses journées (et ses nuits) à papillonner d'une conquête à une autre. C'est peu de dire qu'il apprécie la gent féminine. Il ne supporte aucune résistance et ne trouve de satisfaction que lorsqu'il a réussi à accrocher un nouveau nom à son (déjà) long palmarès. Bref, en un mot comme en cent, il est assez infect. 

Mais la situation financière familiale connaissant quelques revers, Cédric est bientôt contraint de trouver une épouse s'il veut continuer à profiter de la vie et de ses avantages. Sauf qu'il n'a jamais envisagé cette perspective. Ou, plutôt, s'il y a pensé, c'était avec un tout autre objectif. A sa façon.

De son côté, Alice Brooks est une jeune veuve, portant sur elle la responsabilité de la mort de son mari, à la fortune considérable dont elle a hérité. Chaque fois qu'elle se rend à Londres, elle cache son visage à la vue de tous ceux qui la surnomment à présent la "femme au voile noir". Personne ne l'a jamais vue, et encore moins le fougueux Cédric. Pourtant c'est elle, ou du moins sa fortune, que le père du jeune homme entend lui faire épouser. Une union bienvenue pour tous les deux. Mais pourront-ils s'y résoudre?

Comme je vous l'ai dit au début de cette chronique, j'ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire que j'ai trouvé très stéréotypée, convenue. Un homme à femmes imbuvable au possible et une veuve qui doit se cacher et faire face à des accusations terribles et infondées. Mais assez vite je me suis laissée entraînée à la suite d'Alice. Car, si son mari est effectivement décédé dans des circonstances étranges, tout porte à croire que sa mort n'est pas vraiment naturelle. Et il se pourrait bien qu'elle soit elle aussi en danger. Dès lors l'histoire prend une tournure inattendue et va permettre aux deux protagonistes de révéler un tout autre aspect de leur personnalité sous la plume experte de M. P. Black. Et le récit se transforme en une intrigue pleine de rebondissements, parsemée de scènes critiques et de situations incongrues d'où la sensualité n'est jamais très loin.

Je me félicite alors d'avoir insisté dans cette nouvelle lecture car, sinon, je serais passée à côté d'une bien belle histoire et ç'aurait été fort dommage.   

Review Party Parola di libertino
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article