Ce qui est à toi est à moi

Publié le par Martine

Ce qui est à toi est à moi

Chacun de leur côté, sans se connaître, Clara, secrétaire, et Antonin, prof de sport, viennent de publier leur premier roman chez le même éditeur. Une romance pour Clara "Passion ardente" et un polar pour Antonin "Piège mortel". Et ce dimanche-là, ils participent à leur premier salon du livre. Le troisième auteur invité étant absent, les deux jeunes gens s'arrangent pour occuper l'espace qui leur est réservé et ne tardent pas à faire connaissance surtout que la matinée se déroule sans que quiconque ne daigne s'intéresser à leurs ouvrages. Jusqu'à la pose méridienne où, pendant l'absence d'Antonin parti déjeuner, Clara se retrouve à présenter le polar du jeune homme à son patron, surpris de lui découvrir ce talent d'écrivain, et de lui dédicacer ce roman qui n'est pas le sien.

L'anecdote pourrait s'arrêter là si, à son tour, Antonin ne se sentait pas lui aussi plus à l'aise pour présenter et dédicacer la romance de Clara. Et elle se poursuit quand Clara répond aux questions d'un journaliste en continuant à se faire passer pour Antonin. Ce constat fait, les deux jeunes gens décident alors de renouveler l'expérience et s'inscrivent rapidement à de nouveaux salons. Ce qui, bien sûr, les rapproche de plus en plus. Mais cette supercherie bien anodine ne risque-t-elle pas de représenter un frein à leurs futures oeuvres littéraires? En particulier lorsque de nouvelles histoires prennent forme, qu'ils s'encouragent mutuellement à poser sur papier?

Dès les premières lignes, cette belle histoire avait tout pour me plaire. Deux jeunes auteurs en devenir, de la romance, du polar, des salons du livre, la découverte du monde de l'édition (pas toujours joli joli, entre nous), une relation qui se noue, de doux sentiments, de l'affection, du respect et de l'amour. C'est un bon mélange de tous ces ingrédients que Laurence Erwin nous offre à lire sous ce titre bien trouvé "Ce qui est à toi est à moi". Et je l'en remercie.

Ecrit de manière choral, confiant tour à tour la parole à chacun des deux protagonistes, on suit avec bonheur leur découverte de ce nouvel univers (celui du livre) et de leur nouvelle compétence d'auteur, l'avancée de leur relation entre mails, coups de téléphone et rendez-vous lors des salons, présentation aux parents d'Antonin, et comportement limite du patron de Clara.

Cette lecture vraiment très agréable m'a emportée loin de la morosité ambiante et a même constitué, pour moi, un excellent antidote à toute la noirceur de notre actualité. Je ne peux, dans ces conditions, que vous inviter fortement à lire, vous aussi, cette romance tout en douceur, gaieté, joie de vivre et luminosité. Vous serez sous le charme. Je n'en doute pas un seul instant.

Ce qui est à toi est à moi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article