L'imprudence

Publié le par Martine

L'imprudence

Nouvelle lecture pour les 68 premières fois et nouvel enthousiasme à vous communiquer. Ce premier roman de Loo Hui Phang, paru chez Actes Sud, c'est celui de la liberté assumée, éprouvée, recherchée et celui d'une rencontre essentielle, celle d'une jeune femme avec elle-même. 

En 1975, la narratrice n'a qu'un an lorsque sa famille quitte son Laos natal pour la France où elle grandit. De son pays, elle ne connait que la rigidité dans laquelle ses parents l'ont élevée. Austérité qu'elle fuit dès ses 18 ans pour aller vivre à Paris où elle se fait engager comme modèle pour un photographe. Cet emploi lui fait prendre conscience de son corps, de ses émotions tant physiques que sensuelles, émotions qu'elle ne se lasse pas d'éprouver dans l'instant au gré de rencontres et d'attirances spontanées.

Aussi lorsque sa grand-mère décède et qu'elle doit accompagner sa mère et son frère aîné, Bertrand, qui, lui, a gardé un souvenir très présent de cette aïeule, pour assister aux funérailles, le choc des cultures est rude pour la jeune femme. Là, au gré de discussions avec son grand-père, elle va découvrir son pays, son histoire, faire connaissance vraiment avec le vieil homme, avec sa famille, apprendre la fuite, l'exil, les difficultés d'adaptation vécues par ses parents et se construire réellement sur ces nouvelles bases.

J'ai beaucoup aimé ce nouveau premier roman très court (à peine 140 pages) à l'écriture concise et claire qui ne s'encombre pas de fioritures et va droit à l'essentiel. J'ai aimé son style, sa narration et tout ce qui découle de cet apprentissage, de cette rencontre avec soi, de cette construction identitaire. J'ai aimé cette liberté des corps dont jouit la jeune femme, cette "imprudence" si joliment contée et mise en valeur, tout en finesse et délicatesse. J'ai aimé suivre cette découverte du Laos, de cette culture asiatique si différente de la nôtre et pourtant curieusement proche sous certains aspects. Et toujours très imagée.

Un très beau premier roman.

L'imprudence
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 08/01/2020 10:02

J'ai vu passer récemment une autre belle chronique sur ce roman que je m'empresse de noter ! Merci beaucoup Martine pour cette belle présentation

Martine 08/01/2020 11:09

Toujours avec plaisir, Manou! Bonne journée!

zazy 07/01/2020 16:27

Un peu dans la même veine que Ceux que je suis

Martine 08/01/2020 11:09

Un peu, oui Mais autre chose aussi :-)