Des mirages plein les poches

Publié le par Martine

Des mirages plein les poches

Aujourd'hui, ce n'est pas une bonne nouvelle que je partage mais tout un recueil, celui qui réunit sous le titre "Des mirages plein les poches" une sélection de nouvelles écrites par Gilles Marchand depuis 2007 et publiées en ouvrages collectifs notamment chez les éditions Antidata.

De Gilles Marchand, j'ai eu le plaisir de lire, dans le cadre des 68 premières fois, le premier roman "Une bouche sans personne" paru Aux Forges du Vulcain en 2016. Ce recueil a également été publié chez le même éditeur en 2018 avant une réédition cet automne au format poche chez Points.

Quatorze nouvelles composent ce recueil. Quatorze histoires qui ont toutes en commun un narrateur, un homme à différentes étapes de la vie, que ce soit lorsqu'il était enfant, adolescent, jeune ou un peu plus âgé. La première nouvelle donne d'ailleurs le ton, Le Fil, dans laquelle le narrateur dont on sait seulement qu'il s'agit d'un homme qu'on suppose âgé tire sur un fil de laine de ce pull qui le gratte et détricote ce qui était en fait sa vie avec tout ce qu'elle lui a réservé de bon et de moins bon avant de tenter, tant bien que mal, de le/la reconstituer.

Ce pull de laine représente également un autre point commun à l'ensemble de ces nouvelles. Régulièrement évoqué, son port nous fait tour à tour sourire ou nous émeut. Car, et c'est là le point fort de ce recueil, ce qui lui confère toute sa qualité et en fait un petit bijou littéraire, on se prend à partager ces moments de vie, ces parcours, ces situations parfois critiques, ces états de fait. On s'en imbibe. On s'en effraie. On s'en émerveille. Et c'est tout à la fois bouleversant, gai, triste, joyeux, ironique avec cette pointe d'humour qui n'est jamais bien loin et qui nous permet, tout comme le narrateur du moment, de rester à flots.

J'ai apprécié également l'ensemble de ces nouvelles avec toutefois une petite préférence pour "Le premier tour" de par sa construction particulièrement originale à laquelle Gilles Marchand inclut son lecteur, le fait participer en s'adressant directement à lui par des notes en bas de page qui deviennent alors un élément clé de l'histoire, elle aussi pétrie de tendresse et pleine d'émotions.

Un excellent recueil que ces "mirages plein les poches"!

Des mirages plein les poches
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article