La sagesse n'existe pas

Publié le par Martine

Non esiste saggezza

Non esiste saggezza

Force m'est de reconnaître qu'en ce moment je lis beaucoup italien en numérique. Non seulement les propositions de lecture sont alléchantes mais elles sont aussi de qualité et me permettent de découvrir ou retrouver des écrivains déjà lus dans des ouvrages pour l'instant non traduits en français!

C'est le cas avec ce recueil de nouvelles de Gianrico Carofiglio, auteur lu avec la série policière sur l'avocat Guido Guerrieri (5 romans traduits en français) et découvert ainsi en version courte dans ce genre littéraire difficile qu'est la nouvelle et qu'il maîtrise parfaitement. C'est bien simple, j'ai été littéralement scotchée par la qualité, la teneur, l'originalité et la profondeur de ces histoires.

Pour cette Bonne nouvelle du lundi, je ne vous parlerai que de celle qui a donné son titre au recueil mais chacune mérite vraiment qu'on s'y attarde et qu'on l'apprécie pleinement.

A l'aéroport d'Amsterdam, un homme attend l'heure de départ de son avion pour Rome qui l'oblige à patienter quelques heures dans la nuit. Dans cette atmosphère entre deux, il s'attache pendant quelques instants à regarder les gens en transit comme lui, familles, couples ou personnes seules, lorsque ses yeux se posent sur une jeune femme, assise un peu à l'écart et indifférente à ce qui se passe autour d'elle tellement elle semble ne faire qu'un avec le livre qu'elle tient entre les mains.

Intrigué, le narrateur s'approche et constate avec stupeur qu'elle lit un recueil de poèmes que sa propre mère, décédée quand il avait 14 ans, aimait à partager avec lui le soir avant de se coucher. L'émotion ressentie alors le pousse à engager spontanément la conversation. Et si la jeune femme parait d'abord contrariée, assez vite un étrange dialogue s'engage fait de souvenirs évoqués, d'étonnement, de phrases entamées et laissées en suspens, de silences et de regards échangés. Au point que cet homme éprouve l'envie de revoir cette jeune femme et qu'il lui confie ses coordonnées, lui laissant ainsi le choix de donner suite à cette rencontre inattendue, ou pas.

Or il s'avère que cet homme est policier et qu'elle fuit la justice après avoir tué de sang froid son beau-frère accusé lui-même du meurtre de sa femme et soeur jumelle de la fugitive suite à des violences et maltraitances conjugales. Ce qui explique la sensation de "connaissance" ressentie par le narrateur. Dès lors il est évident qu'aucune histoire ne peut s'engager entre les deux protagonistes. A moins que...

Un texte d'une grande beauté, tout de douceur, murmures, mots échappés et poésie à l'image des autres nouvelles de cet excellent recueil de Gianrico Carofiglio.

La sagesse n'existe pas
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mimi 02/09/2019 12:44

La teneur de cette nouvelle est bien prégnante ! Alors, alors ??? On veut savoir !

Martine 03/09/2019 16:28

Mystère et boule de gom, chère Mimi!