A la rencontre de Louisa Kern

Publié le par Martine

A la rencontre de Louisa Kern

Pour le challenge Trilogies et séries de l'été chez Philippe, je me suis laissée tenter hier après-midi par la lecture de trois nouvelles de Louisa Kern publiées chez l'éditeur numérique Ska dans la collection Noire Soeur.

Sous le pseudonyme de Louisa Kern se cache l'écrivain, Valérie Allam. Je n'ai pas encore lu cette romancière mais à présent je pense que cela ne saurait tarder tellement j'ai été scotchée par son écriture, son sens du rythme, de la mesure, de la musique des mots et de leur intensité. 

J'ai commencé ma découverte en me laissant assommer par la nouvelle titrée "Lola". Lola, c'est cette jeune femme, brillante, enthousiaste, dynamique, pleine d'initiatives et amour sans espoir du narrateur puisqu'elle est en couple avec son meilleur ami. En ce mois de mai 1968, tous trois font partie de la jeunesse étudiante en lutte contre le gouvernement en place, Lola et son fiancé parmi les plus vindicatifs, le narrateur un peu plus en retrait. 

Pourtant c'est lui qui se fait arrêter et que la fille de Lola vient attendre à sa sortie de prison 20 ans plus tard. Pourquoi? Comment? Que s'est-il passé? Je vous laisse le découvrir seul(e) même si vous risquez, comme moi, de prendre un bon coup sur la tête et là aussi à gauche en plein coeur...

J'ai poursuivi avec "Gaspacho". Cette fois, une histoire de grand banditisme. Un hold-up réussi dont les auteurs se disputent le butin à coup de revolvers et de voitures explosées. Celle qui l'emporte part loin, commence une nouvelle vie, à sa façon. Mais peut-il être question de deuxième chance quand on a vécu un tel parcours? Je n'ai pas la réponse à cette question mais je vous invite à lire celle que propose la nouvelliste qui, là encore, m'a laissée pantoise et bien sonnée!

J'ai terminé ma découverte d'une partie des nouvelles de Louisa Kern (il y en a d'autres, heureusement pour moi!) avec "Le serpent dans la tête". Troisième lecture et encore un genre différent puisque, là, Louisa Kern s'intéresse au troisième (ou quatrième) âge et à ses maux, notamment cette terrible maladie d'Alzheimer. Quand le corps a vieilli et que la tête l'a malheureusement oublié. 

Un texte sensible et émouvant d'une grande beauté et, en même temps, terriblement effrayant. Une parfaite maîtrise du récit qui laisse monter la crainte, l'angoisse et l'incrédulité même si on a bien compris que...

A la rencontre de Louisa KernA la rencontre de Louisa Kern
A la rencontre de Louisa Kern
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 09/09/2019 21:58

Trois nouvelles? Pourquoi pas? Lien noté. Merci et bonne fin de soirée.

Martine 10/09/2019 15:47

Merci Philippe!

Mimi 04/09/2019 08:51

Trois nouvelles aux thèmes très différents et la première a bien retenu mon attention ! Merci du partage.

Martine 05/09/2019 10:10

Tu m'en diras des nouvelles!!!! Merci Mimi