La méthode Catalanotti

Publié le par Martine

Il metodo Catalanotti. Sellerio editore

Il metodo Catalanotti. Sellerio editore

Pas de vacances en Italie sans une lecture Montalbanesque. En particulier cette année...

Tout commence la nuit où le commissaire sicilien est réveillé en sursaut par son adjoint, Mimi Augello, qui vient de trouver par hasard un mort tout frais dans une des chambres de l'appartement inoccupé par lequel il tentait d'échapper à une rencontre inopinée avec le mari de sa dernière conquête rentré un jour plus tôt de voyage.

Aussi quand, à son arrivée au commissariat le lendemain matin, l'agent Catarella lui apprend que le corps d'un homme poignardé vient d'être retrouvé dans son appartement à Vigata, Montalbano pense qu'il s'agit du même. Mais il n'en est rien! Ce deuxième mort concerne Carmelo Catalanotti, rentier aisé, passionné de théâtre et usurier occasionnel. Ce qui complique d'autant la tâche du commissaire tant les suspects sont nombreux et ne permet pas de connaitre l'identité du mort découvert par Mimi qui, lorsqu'il retourne dans l'appartement concerné, s'aperçoit que le corps de cet homme a disparu! Comment cela a-t-il pu se produire? Le mystère est entier.

Voici donc le célèbre commissaire de Vigata confronté à deux enquêtes, toujours assisté par son fidèle inspecteur Fazio et, cette fois-ci, par le nouveau médecin légiste, la belle et très professionnelle Antonia Nicoletti, venue seconder le docteur Pasquano. Jeune femme pour qui le commissaire éprouve de suite un sentiment très fort, apparemment réciproque.

Apparemment seulement car, dans cette histoire, Andrea Camilleri s'amuse à jouer avec les apparences et à nous démontrer à quel point celles-ci peuvent s'avérer trompeuses bien souvent. 

Entre le trouble semé par cette nouvelle attirance, le mort de Mimi Augello dont la disparition ne peut qu'être dû au fait que le commissaire adjoint, dans son affolement, a peut-être cru voir le corps d'un homme dans cet appartement vacant, et les répétitions théâtrales auxquelles Montalbano assiste en partie pour les besoins de l'enquête sur l'assassinat de Catalanotti, lequel avait pour "méthode" de pousser ses comédiens dans leurs ultimes retranchements pour qu'ils donnent le meilleur d'eux sur scène, notre commissaire est mis à rude épreuve.

On découvre alors un homme confronté à ses vieux démons, notamment concernant son âge qui avance et le rapproche un peu plus chaque jour de la vieillesse .et de ses inconvénients. Un homme qui veut se prouver qu'il peut aimer encore même si cela doit lui coûter sa relation avec sa fiancée Livia.

Qu'en sera-t-il? Je ne peux vous le dévoiler ici d'autant plus que Camilleri s'amuse là encore à laisser planer le doute et termine ce roman, paru en Italie en 2018, sur une fin où tout et son contraire semble possible...

Du grand art encore que cette nouvelle enquête et, pour ma part, un roman que je classerai en deuxième juste après "Le voleur de goûter", pour le partage des émotions, la densité du récit, son humour et l'approche psychologique de la personnalité de mon cher commissaire.

Un roman que je compte pour le challenge Polar et thriller chez Sharon.

Et si vous avez envie de voir les nouvelles enquêtes télévisées de Montalbano, rendez-vous dimanche soir sur France 3.

La méthode Catalanotti
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Je regarde la série en ce moment. Il n'y a pas grand chose d'intéressant à la télé, autant profiter quand quelque chose de bien passe.
Merci pour ta participation !
Répondre
M
J'ai un peu de mal avec les voix françaises mais j'aime trop Montalbano pour pas regarder!!! :-)
M
C'est vrai que je n'ai l'habitude de suivre la série sur France 3 mais tu m'en donnes envie :) En tous les cas il faudra que je me penche sur cet auteur ! Merci
Répondre
M
Rendez-vous ce soir, chère Manou! ;-)
M
Que de rebondissements et de morts introuvables ! La vie n’est vraiment pas un long fleuve tranquille :0))
Répondre
M
Pour Montalbano, clairement!!!!