L'oeil d'Odin

Publié le par Martine

L'oeil d'Odin

Traditionnellement, sur ce blog, le lundi est réservé aux nouvelles et en particulier aux bonnes, voire excellentes, nouvelles. C'est donc avec grand plaisir et une certaine fierté que je vous annonce aujourd'hui que je viens d'être retenue pour être ambassadrice de la belle maison 15K dont la ligne éditoriale s'engage à promouvoir le texte court, autrement dit la nouvelle, à lire (en numérique ou sur PDF) et/ou à écouter par la voix d'un comédien.

Cette bonne nouvelle me remplit de joie et me donne l'occasion de vous parler aujourd'hui de l'excellente nouvelle du mois, écrite par Marc Legrand et lue par Dominique Rambaud : L'oeil d'Odin.

Sous ce nom un peu curieux et intrigant se cache l'artefact magique que l'actrice (et espionne) Olga Van Knipper dérobe à Hitler en cette nuit du 5 novembre 1942. 

Pour réaliser cet exploit et empêcher ainsi le dictateur de devenir maître du monde en anéantissant le bloc soviétique et en asservissant son peuple, la jeune femme a dû parcourir une longue route jalonnée d'obstacles qui, à force de ruses, de silences et de dévouement à sa cause l'ont amenée à dompter la confiance du führer et à en devenir la maîtresse malgré toute la répulsion que l'homme lui inspire.

Vraie ou fausse, l'histoire de cet artefact aux pouvoirs magiques permettant notamment de voir l'avenir à celui qui s'y regarde a inspiré de nombreux écrivains. L'originalité de cette nouvelle réside dans l'adaptation qu'en fait l'auteur Marc Legrand en l'associant à la Deuxième Guerre mondiale et à la montée en puissance d'Hitler jusqu'à ce qu'il confronte ses armées à l'URSS et subisse ses premiers revers. 

La supposition que l'auteur envisage en fin de nouvelle a de quoi surprendre et, par certains côtés, nous laisser perplexes, voire inquiets. Car si cet artefact se trouve toujours en Russie et donc entre les mains de son président , Poutine, l'Histoire de notre monde pourrait alors s'envisager sous de tout autres perspectives qui auraient de quoi vraiment nous effrayer. Mais tout ceci n'est que supposition littéraire, n'est-ce pas?...

Ce mois-ci encore, les éditions 15K nous offrent une histoire troublante, portée par une très belle écriture où chaque mot est à sa place, a son importance et s'inscrit en rythme tout au long de ce récit très prenant. 

Un texte à lire ou à écouter pour encore mieux s'en imprégner.

L'oeil d'Odin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alysa MORGON 17/06/2019 15:57

Félicitations chère Martine ! Ce titre d'Ambassadrice vous va fort bien et vous est attribué fort justement, vous qui défendez si bien les auteurs et leurs ouvrages. Très heureuse pour vous et pour les Editions 15K qui ouvrent leur porte à une chroniqueuse de talent et d'expérience. Belle journée ! Mais elle ne peut être que belle avec cette nouvelle (dans tous les sens du terme) ! Je vous embrasse très fort et belle semaine.

Martine 20/06/2019 08:26

Merci infiniment, ma très chère Alysa! Toujours présente, toujours si proche... Je vous embrasse très très fort!