L'élève

Publié le par Martine

L'allieva

L'allieva

Je vous ai parlé ici de ma découverte de la lecture audio et combien j'apprécie de pouvoir la partager en italien grâce à l'appli Storytel. Voici donc aujourd'hui, un des premiers audiolibri écouté pendant la période d'essai, une nouvelle inédite de Paolo Roversi "L'allieva". Je précise cependant que je parle d' "inédit" seulement dans la mesure où je n'ai trouvé aucune trace de cette nouvelle en version livre traditionnel ou numérique, seule ou en recueil.

C'est donc avec grand plaisir que j'ai retrouvé le journaliste, Enrico Radeschi, hacker à ses heures, traversant les rues de sa ville de Milan sur sa vespa.

Ces jours-ci, il est assez désoeuvré. Aucun reportage à effectuer, aucune énigme à résoudre, ce qui pourtant arrangerait bien ses finances, à leur plus bas niveau. Par chance, le voici invité au vernissage d'une exposition de tableaux dans la galerie d'art située à proximité de son logement. 

N'appréciant pas trop la foule qui ne manque pas de se presser dans ce genre d'événement mondain, Radeschi décide d'aller voir cette expo un peu plus tôt et est assez surpris de découvrir la maîtresse des lieux paniquée depuis la disparition soudaine de l'artiste, partie très vite la veille après avoir reçu un appel téléphonique. 

La galeriste est d'autant plus inquiète que l'artiste est partie en laissant sur place ses effets personnels dont justement son téléphone portable! Comment la joindre dans ces conditions? Comment savoir où et avec qui elle est,? L'heure du vernissage arrive, quelle explication donner à son absence?

N'écoutant que son sens de la générosité (et l'appel de son porte-feuille à l'écoute des 500€ promis s'il retrouve l'artiste), Radeschi part à la recherche de cette jeune femme talentueuse mais visiblement inconsciente, à l'aide notamment du portable oublié et de l'écoute du dernier message reçu, déclencheur du départ précipité de l'artiste. Une fuite en avant et une disparition certes inquiétante vue de l'extérieur mais revendiquée haut et fort dans l'exercice de sa liberté de mouvement par l'artiste devenue élève par choix!

Cette lecture audio d'une durée de 18 minutes est très agréable à écouter, pleine d'humour et de descriptions sur le monde de l'art et sur certains quartiers de Milan que l'on découvre en suivant  Radeschi sur sa vespa. Et même si l'intrigue n'est pas très profonde, le récit est suffisamment prenant pour capter notre intérêt du début à la fin et nous faire passer un bon moment.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article