L'Or de Malte

Publié le par Martine

Juste avant d'admirer le magnifique feu d'artifice en musique qui a clôt notre Fête du Rhône en beauté hier soir, je me suis offert une "pause-lecture" plus que bienvenue.

Pour mieux en profiter si possible, c'est avec Marie-Claude Gay (un gage de belle lecture assurée) et "L'Or de Malte" paru chez Jean-Claude Lattès que je me la suis accordée, cette fameuse pause!

 

l-or-de-Malte-copie-3.jpg

 


Ce roman, ça fait un petit moment qu'il m'attend bien sagemement sur mon bureau. Pourquoi ne l'ai-je pas ouvert plus tôt? Encore un mystère lié à mon inconscient littéraire sans doute. Peut-être voulais-je tout simplement le "rencontrer" pour un évènement spécial. L'arrivée, enfin, de l'été et un week-end de fête en constituent un double, non?!!

Avec ce roman, c'est un dépaysement complet que nous offre Marie-Claude Gay. Changement de d'époque, de siècle, celui des "Lumières" pas moins! et surtout un voyage à la découverte de terres lointaines comme si on y était.

On est loin ici de Venise et de la "Fugue vénitienne" dans laquelle Marie-Claude Gay m'a entrainée dernièrement. Ici c'est à Paris que tout commence. Plus précisément au collège Louis-le-Grand dans lequel le jeune Paul, natif du Périgord, vient poursuivre ses études. Autour de lui la Révolution gronde. Repéré pour ses talents de dessinateur, Paul va rencontrer peu à peu des personnages connus parmi lesquels un jeune général à l'ambition ouvertement déclarée, Bonaparte.

Pour Paul, l'aventure débute vraiment lorsqu'il reçoit sa convocation à rejoindre très vite Toulon pour prendre sa part à la campagne d'Egypte...

Vous l'aurez deviné, ce roman est un roman d'aventures, une grande fresque chevaleresque comme je n'en ai pas lue depuis longtemps. Un roman idéal pour se changer les idées, se détendre, voyager et vibrer au rythme des heurs et malheurs auxquels ce pauvre Paul se trouve tour à tour confronté.

Marie-Claude Gay possède le talent de son écriture. Elle sait dépeindre les sentiments, les émotions, aussi bien qu'entretenir une musique des situations. Elle sait nous restituer une époque, une ambiance, une atmosphère pour mieux nous en imprégner, nous en envelopper. Si bien qu'à un certain moment, on est tout surpris de se retrouver chez nous, dans notre environnement quotidien et surtout en plein... 21e siècle! Du grand art, vous dis-je!...

 

Et comme aujourd'hui, c'est mardi, et que le Mardi on se met sur son 31 avec Sophie, je vous en livre un court extrait:

"D'après sa mère, Jeanne était à elle seule un personnage. Cultivée, musicienne - le piano n'avait plus de secret pour elle -, sa tante fréquentait les lieux où régnait l'esprit, rencontrant ainsi artistes, écrivains, poètes et philosophes, des réunions qui provoquaient l'admiration de sa soeur lorsque Jeanne les lui dépeignait."

 

Joli style, n'est-ce pas?

 

mardi sur son 31

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laure 10/07/2013 07:55


Celui-là, je le note! Merci

Martine 10/07/2013 08:44



Merci pour ta confiance! Bonne journée!