La mémoire des murs

Publié le

Lu lors de sa première édition chez Plon, "la mémoire des murs" de Tatiana de Rosnay sort à présent aux éditions Héloïse d'Ormesson, la même maison qui a publié "Elle s'appelait Sarah".
A propos de ce livre, Tatiana de Rosnay confie que c'est l'écriture de celui-ci qui l'a conduite à la rédaction de "Sarah" comme une suite logique à son itinéraire littéraire.
Il faut dire que le thème de "la mémoire des murs" est particulièrement singulier. Nouvellement divorcée, Pascaline, jeune informaticienne de quarante ans, emménage dans un nouvel appartement à Paris. Son aménagement, sa situation géographique, sa disposition, tout convient merveilleusement à Pascaline. Mais alors qu'elle installe ses meubles, un malaise la saisit. Une angoisse diffuse, comme une gêne. Alors qu'elle est seule chez elle, le soir, ce malaise se reproduit lui laissant le sentiment confus qu'elle dérange, qu'elle ne devrait pas être là. Quand, au hasard d'une conversation, elle apprend qu'un crime odieux a eu lieu dans ces murs, ce sentiment se confirme. Pascaline éprouve alors le besoin d'en savoir plus sur la jeune femme qui a été sauvagement assassinée dans "son" appartement. Comme une enquête alors, elle va se renseigner, découvrir que le meurtrier était en fait un assassin en série. Sans écouter les conseils et les avertissements de ses amis ou de son ex-mari, pas à pas, elle va remonter tous ces crimes, le procès. Pour savoir. Obsédée par cette histoire, elle ne peut plus rester dans son appartement et déménage à nouveau. Mais cela ne s'arrête pas. Elle va même aller jusqu'à voir la prison où l'assassin est enfermé. Rien n'y fait... jusqu'à la fin, que je ne vous dévoilerai pas bien sûr, mais qui est réellement surprenante et inattendue. 
J'ai lu ce roman avec passion, avide moi aussi de savoir jusqu'où Pascaline allait se laisser entraîner dans cet engrenage malsain. Je peux vous dire que je n'ai pas été déçue! 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Un roman très étrange, qui m'a surprise, surtout après avoir lu  le merveilleux "Elle s'appelait Sarah"
Répondre
N
J'ai lu ce roman ... Il m'a laissé un bon souvenir ! Merci pour le partage de ce billet ... Bisous
Répondre
B
Merci de l'info Martine... je note pour mes prochaines lectures...
Répondre
P
j'ai retrouvé dans ce roman le même suspense que dans "spirales" : mon préféré de T de Rosnay"Elle s'appelait sarah" est aussi un beau livre mais bien trop emouvant.
Répondre
A
Tu as vraiment l'art de donner envie de lire les livres dont tu parles!Bises
Répondre