Nouvelles

Publié le par Martine

Nouvelles

Quand j'ai vu la taille de ce recueil de nouvelles, simplement titré "Nouvelles" d'ailleurs, j'ai demandé à Brize s'il pouvait satisfaire à son challenge estival "Le pavé de l'été". Son accord obtenu, je me suis lancée dans cette lecture découverte des 36 histoires (soit 601 pages) signées Ivan Bounine et que les éditions des Syrtes ont réuni en y incluant une nouvelle totalement inédite.

Bon. Cela n'était pas forcément un attrait supplémentaire pour moi qui découvrait cet auteur russe et me laissait surprendre par chaque nouveau récit.

C'est qu'il avait du talent, cet Ivan Bounine (1870-1953). En plus d'une bonne maîtrise de cette écriture courte et condensée, c'est un véritable voyage qu'on effectue sous sa plume entre la Russie et la France, Paris essentiellement.

Ses descriptions sont admirables. Les situations évoquées troublantes. Les décors, les personnages, impressionnants d'authenticité.

Ces nouvelles, l'une après l'autre, témoignent pour la plupart d'un amour sincère pour son pays, la Grande Russie. Et nous font découvrir notre capitale française par les yeux de qui a connu l'exil et la découvre sous ses aspects pas toujours les plus accueillants.

J'ai lu ce recueil petit à petit. Le prenant, lisant une ou deux nouvelles puis le délaissant quelques jours avant de le reprendre à nouveau. Ceci pour expliquer pourquoi je ne l'ai terminé que tout récemment. J'espère être encore dans les temps pour le challenge de Brize. Mais si tel n'est pas le cas, cela n'enlève rien au bonheur ressenti à cette lecture lumineuse, sensible et terriblement réaliste.

Nouvelles
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Bravo pour ce Challenge réussi (il court jusqu’à la fin de l’été), avec une œuvre originale, que j’ai plaisir à découvrir :) !
Répondre
M
Merci, Brize! Tout le plaisir a été pour moi!
P
Je n'ai jamais vu un recueil de nouvelles aussi gros ! Il pourrait m'intéresser, mais vu le nombre de pages et tout ce que j'ai dans ma bibliothèque, je ne l'y ajouterai pas. <br /> Merci pour la présentation qui donne bien envie...
Répondre
M
Et pourtant il faudrait, Philippe :-)