Pour que tu m'aimes un peu

Publié le par Martine

Pour que tu m'aimes un peu

Ce qui m'a attirée de prime abord dans ce livre, c'est sa couverture. Sa tonalité, ses couleurs vives et ce titre comme une prière "Pour que tu m'aimes un peu" m'évoquant joliment une chanson de Céline Dion avaient tout pour me tenter et je remercie vivement son auteure, Mélanie Rafin, pour la confiance accordée.

Un titre perçu comme une demande, une supplication presque qui, dans un premier temps, nous semble émanée d'Estelle, pimpante jeune femme de 23 ans, fraichement diplômée, qui embauche dans son premier emploi en tant que consultante pratiquement sur un coup de tête. Et une prière qui ensuite nous fait douter sur la personnalité de celui ou celle qui l'exprime. Une interrogation que Mélanie Rafin entretient avec talent et beaucoup d'humour et avec laquelle elle joue pour notre grand bonheur de lecteurs/trices.

Donc Estelle est en couple avec Mathieu. Si elle a terminé ses études et plongé de plein pied dans la vie active, ce n'est pas encore le cas de son amoureux, étudiant qui apprécie beaucoup les grandes réunions et sorties avec ses copains au détriment de sa relation avec Estelle. Heureusement celle-ci a pour elle son dynamisme, son enthousiasme, son petit studio sous les toits où elle se sent protégée comme dans un cocon et ses copines toujours prêtes à se distraire, s'amuser et l'entraîner dans de folles soirées jusque tard dans la nuit. Ce qui lui vaut des réveils parfois sur le fil du rasoir!

Lasse de voir que Mathieu ne prend pas la voie de l'engagement, Estelle profite de ses retrouvailles fortuites avec Jules, une ancienne relation qu'elle avait perdue de vue, pour donner un nouveau sens à sa vie. Mais cela suffira-t-il à son bonheur? Et Mathieu dans tout ça? Acceptera-t-il de laisser filer sa belle? Le doute s'installe et nous pousse à tourner les pages de cette romance inattendue. Car, enfin, oui, on veut savoir nous avec qui de Mathieu ou de Jules, Estelle va finalement poursuivre l'histoire.

Dans cette romance, ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est le ton espiègle, à la fois léger et sensible, drôle, hilarant même et souvent émouvant que Mélanie Rafin utilise pour nous conter cette histoire entre "Jules et Jim" et "Je t'aime moi non plus".

Avec talent, l'auteure ménage ses effets, crée des rebondissements, impulse un rythme qui donne au récit son côté gai et enjoué, où l'espoir est très présent, et finalement s'amuse peut-être un peu avec nos nerfs. Un coup je te vois, un coup je ne te vois pas. Un jour je te veux, le lendemain je ne te veux plus. Je schématise certes mais c'est ainsi qu'on parcourt ces 200 et quelques pages sans s'en rendre vraiment compte tellement notre intérêt va grandissant.

Mélanie Rafin, une belle plume que j'aurais grand plaisir à relire.

Pour que tu m'aimes un peu
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe D 22/07/2021 20:13

J'ai vu ce livre sur Simplement, mais la couverture m'en a éloigné directement !
Tu as apprécié. Je ne suis pas sûr qu'il soit pour moi...

Martine 23/07/2021 16:22

C'est également sur Simplement que je l'ai sollicité. Bonne journée, Philippe