Avant le jour

Publié le par Martine

Avant le jour

Si même les fées des 68 premières fois s'en mêlent, comment résister? Comment ne pas les suivre à Turin dans cette quête douce et sensible que nous conte Madeline Roth "Avant le jour", aux belles éditions La fosse aux ours ?

Moi, je n'ai pas pu. Et j'ai du mal à émerger ce matin, à m'éveiller, à sortir de ces mots qui ont bercé ma nuit et sur lesquels j'essaie de poser les miens à chaud, à vif, pour ne rien oublier de cette parenthèse, ces instants "entre deux", ce regard porté sur ce qui a été, est et sera.

Un sms, quelques mots transmis pour annuler ce voyage à Turin que la narratrice devait entreprendre quelques jours plus tard avec Pierre, l'homme dont elle partage l'existence à mi-temps. Ces quelques jours en Italie comptaient beaucoup pour elle, pour eux. C'était leur premier voyage pensé à deux, pour eux deux et rien qu'eux deux. Alors, même si elle est seule, elle part. Le besoin de savoir si elle continue cette histoire qui dure depuis quatre ans, où elle occupe toujours la deuxième place, celle qu'elle usurpe en partie à Sarah, la légitime, où elle ne partage que des demi-nuits, des moitiés de temps, où elle n'apparait jamais aux yeux des autres.

Ce voyage à Turin, c'est aussi et surtout un magnifique voyage intérieur, une réflexion, une pensée qui chemine. Au gré de ses déambulations dans la capitale du Piémont, la narratrice revient sur ses attentes, ses espoirs, ses doutes, ses interrogations. Tout ce qui a fait sa vie à l'aube des 40 ans qu'elle va bientôt fêter. 40 ans, l'âge où l'on se dit que le meilleur est passé, où l'on commence à montrer les premiers signes de vieillissement, premières rides, corps qui tend à perdre de sa fraîcheur... 

Ce récit n'a pas été sans m'évoquer "Plage" de Marie Sizun et surtout "Seule Venise" de Claudie Gallay (deux romans que je vous invite vivement à savourer). Mais il a quelque chose en plus. Sa brièveté peut-être (à peine 75 pages), ses promenades dans Turin où je me suis reconnue, sa sensibilité, son approche, son regard sur la vie. Sans doute un mélange subtil de tout ceci et la tendresse, l'espoir, l'envie de vivre, de découvrir, de continuer, d'avancer. 

Tout ce que nous dit le titre en fait, "Avant le jour" qui s'annonce, riche de ce temps qui s'ouvre à nous à nouveau. 

Avant le jour
Avant le jour
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

eimelle 07/05/2021 12:49

j'avais beaucoup aimé seule Venise, alors je note !

Martine 08/05/2021 10:49

C'est bien plus court mais l'atmosphère est très proche. Merci Eimelle