Son espionne royale et la partie de chasse

Publié le par Martine

Son espionne royale et la partie de chasse

Quelle joie de retrouver Lady Georgiana de Rannoch, dite Georgie, en ce mois d'août 1932. Seule à Londres, la jeune femme de 23 ans s'ennuie ferme tandis que ses amis et relations sont partis se mettre au frais à la campagne. Ce qui fait que la jeune désargentée ne peut plus travailler en se mettant au service des aristocrates anglais pour ouvrir et aérer leurs résidences londoniennes lors de leurs séjours dans la capitale.

Qu'à cela ne tienne, toujours pleine de ressources et d'imagination, Georgie décide de devenir accompagnatrice de messieurs seuls pour une soirée au théâtre ou au restaurant. Contre rétribution sonnante et trébuchante évidemment. Et sans se douter un instant, dans sa grande naïveté, de ce que cela suppose. Et qui arrive inévitablement dès le premier rendez-vous! 

Sauvée in extrémis par celui qu'elle aime en secret, le séduisant irlandais Darcy O'Mara, et convoquée dès le lendemain matin par les Services secrets de Sa Majesté qui souhaitent étouffer tout scandale dans l'oeuf, Georgie est contrainte de trouver refuge dans la demeure familiale en Ecosse et d'avancer ainsi sa présense au château de Balmoral, résidence d'été de leurs Majestés où la reine Mary l'a invitée en sa qualité de 34e prétendante au trône. Bien sûr tout ne va pas aller de soi.

Dès son arrivée, Georgie est prise dans un véritable tourbillon entre l'aide qu'elle doit apporter à sa belle-soeur Pig dans l'intendance de la demeure familiale débordante d'invités dont l'américaine Wallis Simpson, maîtresse secrète du prince David héritier de la Couronne et les mystérieux accidents ou incidents qui surviennent aux proches de la descendance royale dont son propre frère Binky et bientôt elle aussi!

J'ai littéralement dévoré cette nouvelle enquête de son espionne royale imaginée par Rhys Bowen et dont la traduction de Blandine Longre est parue chez La bête noire-Robert Laffont. Sur un rythme soutenu, l'auteure nous brode une histoire palpitante, pleine de surprises et de rebondissements, avec son petit lot de meurtres, une énigme à résoudre, un dénouement totalement inattendu et sur fond de romance amoureuse. Il arrive même qu'on y croise certaine reine connue.

L'humour est omniprésent dans ce roman. Humour pince sans rire, à l'anglaise, qui rend d'autant plus drôle le comique de certaines situations. Entre bonnes manières, hypocrisie et craintes. On est au Royaume-Uni au sortir de la Grande Guerre et de la crise de 1929 qui en a mis plus d'un sur la paille et cela se ressent grandement. Quand l'âme humaine et toute sa noirceur côtoie avec bonheur élégance, bienveillance et romantisme.

Je compte cette lecture pour les challenges Polar et thrillers chez Sharon et A year in England chez Lou, Martine et Cryssilda.

Son espionne royale et la partie de chasse
Son espionne royale et la partie de chasse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

eimelle 21/03/2021 18:47

cela donne envie de se plonger dans cet univers !

Martine 22/03/2021 10:49

Fonce! :-)