Fatales négligences

Publié le par Martine

Fatales négligences

Hier en fin d'après-midi, j'ai à nouveau eu la chance de participer à la rencontre organisée par Véronique Thabuis, éditrice chez Lucien-Souny, avec l'écrivain Régis Bégué autour de son dernier roman "Fatales négligences" paru le 20 février dans la collection Plumes noires. Roman que j'ai, une fois de plus, eu la chance de gagner dans sa version numérique et dont j'ai énormément apprécié la lecture. Je me demande comment il aurait pu en être autrement d'ailleurs!

A Paris, Aymeric Le Bellec, ambitieux quadra prêt à tout pour devenir le seul et unique PDG de la FrogAmber, florissante entreprise dédiée à l'énergie renouvelable, se retrouve complètement nu face à Chloé, pimpante et aguicheuse jeune femme récemment engagée, au sortir de la douche qu'il vient de prendre par inadvertance dans le vestiaire des femmes. Il pourrait peut-être sans sortir sans trop de dégâts si Chloé ne profitait pas d'une coupure de courant inopinée pour se rapprocher de lui et s'ils n'étaient pas surpris par Pivoine, comptable aigrie du grand patron fondateur de l'entreprise, qui va profiter de cette situation embarrassante pour lui imposer un odieux chantage.

Or, il se trouve que cette panne d'électricité à laquelle Aymeric ne prête pas assez d'attention, n'est que le présage de celle gigantesque qui va s'abattre sur la France et sa capitale à cause d'une énorme vague de froid venue de Sibérie que l'entreprise a sous-estimée. Dès lors les événements s'enchaînent. En l'absence du PDG Ambert (et pour cause!) Aymeric prend les pleins pouvoirs et, face au black-out qui s'est déclaré sur tout le territoire national, confine les employés et leurs familles dans le sous-sol de l'entreprise afin qu'ils s'y tiennent à l'abri et surtout au chaud. Une véritable petite société se crée ainsi accablant Aymeric, qui doit gérer en plus le chantage de Pivoine, sa relation avec Chloé et la forte fièvre qui s'est emparé de son petit garçon. S'en sortira-t-il? Et à quel prix? 

Dès le début assez surprenant il faut bien le dire, cette histoire m'a emportée, captivée et retenue. Comment en effet ne pas s'attacher à cet homme, qui a tout fait, tout calculé pour arriver avant 40 ans à son poste actuel et qui n'a plus qu'une marche à gravir pour occuper le siège de directeur général? Comment ne pas entrer en empathie avec lui, malgré son ambition clairement affichée, quand une simple erreur va l'entraîner dans une avalanche qu'il aura du mal à maîtriser? A peine pense-t-il s'être dépêtré d'un mauvais pas qu'il en commet un autre ou qu'une nouvelle tuile s'abat sur lui. A croire que le sort s'acharne! 

J'ai aimé la compagnie d'Aymeric, malgré tous ses défauts. A cause de ce "je" que Régis Bégué emploie ou du "jeu" infernal où il entraîne son personnage? Je ne cherche pas à le savoir ni à approfondir ce sentiment, me contentant de rester sur cette excellente lecture et le souvenir attendri et amusé qu'elle me laisse.

Et pour en revenir à la rencontre d'hier, vous dire aussi que j'ai beaucoup apprécié les propos de l'auteur, la façon dont Véronique Thabuis a conduit la rencontre, confiant la parole tour à tour aux uns et aux autres (dont moi, et je sais combien l'exercice est délicat et difficile!) et nous offrant ainsi une heure de culture littéraire et d'échanges passionnants autour de ce chouette roman!

Je vous invite vivement à nous rejoindre dans le groupe Facebook Des mots à partager pour suivre les activités de la maison Souny et être informés des prochaines rencontres qui ne vont pas manquer.

Régis Bégué, écrivain

Régis Bégué, écrivain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe D 03/07/2020 21:00

Je vais voir le groupe...

Martine 04/07/2020 10:46

Bienvenue!