Petits meurtres en héritage

Publié le par Martine

Petits meurtres en héritage

Nouvelle série "Les mystères de Honeychurch" découverte grâce au Mois anglais organisé par Lou et Martine et dont j'ai lu le premier tome "Petits meurtres en héritage" le week-end dernier à l'occasion du Read-a-thon.

Je dois tout d'abord dire que, si je ne l'avais pas commencé justement pour cette animation spéciale, j'aurais très certainement abandonné cette lecture pourtant vivement conseillée par mes bibliothécaires qui me suivent dans mes pérégrinations bloguesques. Et j'aurais eu vraiment tort. Car si l'histoire est assez longue à démarrer et même à s'installer (mais sans doute est-ce le cas pour toutes les séries, j'ai eu le même ressenti avec le premier tome des Détectives du Yorkshire de Julia Chapman), une fois passé ce cap, ce roman signé Hannah Dennison et paru en France chez City éditions se lit bien volontiers et nous surprend beaucoup. L'impression d'être dans un vaudeville théâtral (à l'image des comédies de Feydeau regardées dans ma jeunesse à la TV) où les quiproquos s'enchaînent aux rebondissements de toutes sortes, créant ainsi d'incroyables situations où l'humour est omniprésent. J'ai bien ri à cette lecture, ne prenant pas du tout au sérieux le meurtre commis, ni la disparition suspecte, et c'est peut-être l'effet recherché en fait. Offrir aux lecteurs une histoire qui se tient et permet de se changer les idées.

Mais cette histoire, quelle est-elle?

Katerine Stanford, Kat pour les intimes, est l'animatrice d'une émission télévisée très connue. Mais tout bascule le jour où elle se fait ridiculiser à l'antenne par son ennemie jurée (et accessoirement épouse légitime du fiancé de Kat, David). Ne désirant qu'une chose, fuir la capitale anglaise au plus vite pour cacher sa honte, la jeune quadragénaire trouve refuge auprès de sa mère, dans la maison du palefrenier que celle-ci vient d'acheter sur le domaine de Honeychurch, propriété d'aristocrates désargentés et plutôt excentriques.

Mais dès son arrivée, Kat déchante. Le nouveau pied à terre de sa mère a besoin d'une bonne rénovation. La nurse qui l'a orientée jusqu'à sa destination finale disparaît après l'avoir prévenue d'un danger menaçant sa mère si elle s'obstine à rester là. Le propriétaire n'a qu'une idée, racheter cette maison au plus vite. Quant à la mère de Kat, elle est en piteux état. Bras en écharpe, visage tuméfié, elle accuse haut et fort le garde-chasse. Alors quand Kat découvre le corps de l'épouse de ce dernier sans vie, l'envie de déguerpir s'impose pleinement. Même si elle souhaite aussi découvrir ce qui est arrivé à la nurse et connaître le nom de l'assassin. Car, fait encore plus étrange, Kat a compris que sa mère est une auteure d'intrigues sentimentales à succès dont le dernier roman s'inspire beaucoup des faits survenus au domaine...

Une bonne série dont je lirai la suite avec plaisir.

Petits meurtres en héritage
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je l'ai lu en anglais il y a quelques mois et me suis régalée. Je trouve le duo mère fille très dynamique, le cadre nous change des Cotswolds, il y a beaucoup d'humour et pour l'instant, pas de guimauve. Je prendrai sans doute le tome 2 avec moi cet été.
Répondre
M
Waouhhh tu lis en anglais?!!! C'est génial! Je viens de télécharger la suite de la série (en français!) en promo en ce moment chez Kobo. :-)
P
Je l'achèterais rien que pour la couverture. Elle me plait ! Sinon, c'est un inconnu pour moi.
Bon weekend.
Répondre
M
C'est une vive recommandation des bibliothécaires et, oui, la couv est très sympa.
K
Merci pour le partage. je note cette série sur ma LAL.
Répondre
M
Merci Katell!
R
et bin c'est note...il va etre patient et attendre la fin de la mise en place...;)
Répondre
M
Ah ah ah ;-)