Ciao Bella

Publié le par Martine

Ciao Bella

Quand j'ai lu l'avis de Philippe mercredi, j'ai su que je n'allais pas attendre plus longtemps pour lire ce premier roman de Serena Giuliano "Ciao Bella" qui me fait de l'oeil depuis un certain temps et désormais disponible en poche. La lecture parfaite pour mon humeur du moment et pour terminer notre mois italien. Alors ni une, ni deux, mercredi après-midi, petit tour en ville (le premier depuis... très, trop, longtemps) et rentrée avec ce petit roman (et deux-trois autres!) en poche.

Anna est une jeune femme d'origine italienne, de 28 ans, mariée, enceinte de son deuxième enfant, comptable en congés maternité qui ne supporte plus son travail.

Ce roman présente la particularité, et l'originalité, de se lire à travers les discussions qu'Anna tient avec sa psy, pour parvenir à calmer ses angoisses, ses craintes, ses peurs même si elle se rend à ses rendez-vous, du moins au début, avec beaucoup de réticences.

Il faut dire qu'Anna a peur de tout ou presque. Une situation pas banale qui trouve ses origines (comme souvent d'ailleurs) dans son parcours de vie, depuis son enfance en Italie, la naissance de sa petite soeur Giulia, autiste envers qui ses sentiments sont partagés entre affection indéfectible et déception de ne pas avoir une soeur comme les autres, l'arrivée en France suite au divorce de ses parents (son père battait sa mère) et la séparation avec sa chère grand-mère, sa Nonna, sa rencontre avec son mari, la naissance très prématurée de son fils aîné Samuel jusqu'à celle attendue de sa fille, accompagnée des affres de la grossesse et des premiers mois avec Bébé.

A travers ces échanges entre les deux femmes, c'est l'humour qui domine. L'humour puissant remède contre le mal-être et les difficultés que la vie se charge de poser sur notre route. Et c'est cet humour, cette dérision, cette auto-dérision que j'ai le plus apprécié dans cette lecture portée par une profonde empathie envers Anna, ses doutes, ses craintes, ses appréhensions (somme toute bien légitimes), ses colères, ses reproches et ses grands élans d'affection et d'amour.

Une belle lecture, vraiment très agréable et qui, sans en avoir l'air, nous touche plus profondément que ce qu'on pourrait penser de prime abord.

Ciao Bella
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe D 29/05/2020 20:38

Eh bien ! tu n'as pas perdu de temps !
Content que tu aies apprécié ce petit bouquin sans prétention...
Bonne soirée.

Martine 30/05/2020 09:28

Apprécié et dévoré! :-) Merci encore, Philippe!

Binchy 29/05/2020 20:29

Et ta chronique m'en donne encore plus envie !!!

Martine 30/05/2020 09:31

Merci beaucoup, Bernadette! Il se lit vraiment vite (trop, sûrement) et il questionne vraiment. J'ai aussi réservé le suivant. En fait j'avais lu plusieurs avis enthousiastes et celui de Philippe m'a définitivement convaincue. Une excellente lecture! Gros bisous, Bernadette, et très bon week-end à toi aussi. Bonne santé!

Binchy 29/05/2020 20:28

Idem que toi Martine, l'avis de Philippe m'a également convaincue mais j'avais déjà envie de le lire.

Binchy 29/05/2020 20:26

Je le lis bientôt de même que son dernier. Je te dirais même que j'ai hâte.
Doux long week-end de Pentecôte Martine.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.