Lola

Publié le par Martine

Lola

Je ne sais pas pour vous mais, moi, j'ai du mal à gérer ce confinement. Entre l'organisation à mettre en place avec mes élèves pour continuer les cours de français à distance, la gestion des articles pour mon hebdomadaire et le quotidien avec mari et enfants à maintenir, j'ai l'impression d'être complètement dépassée, de ne plus savoir rien faire, d'être perdue en fait. Et surtout je n'arrive plus à me concentrer longtemps sur une activité. La lecture est la première à en pâtir. Depuis lundi, je me rends compte que je ne lis que des nouvelles, des textes courts, excellents certes, mais j'avoue que cela m'inquiète un peu. J'ai beau me dire que j'ai besoin d'un temps d'adaptation à ce nouveau rythme de vie, je ne suis guère rassurée pour autant. Alors je pense que continuer à tenir ce blog va m'aider en me fixant des objectifs que je sais pouvoir tenir.

Dans ce contexte si particulier, je voudrais remercier ici toutes celles et tous ceux qui lancent des initiatives, solidaires, culturelles, sportives pour garder ce lien social dont on a tant besoin. Je pense aux maisons d'éditions, aux médiathèques... et aussi à tous les particuliers qui proposent des animations via les réseaux sociaux ou en ligne.

Parmi les nouvelles lues cette semaine, il y a celle-ci "Lola" que les éditions Charleston nous offrent lorsque on s'abonne à leur newsletter. Cela m'a permis de découvrir une nouvelle plume, celle de Clarisse Sabard, et d'en apprécier la sensibilité, les émotions partagées et la belle écriture, très agréable.

Lola, c'est le prénom de la petite fille que Marianne et Thierry s'apprêtent à adopter en ce début d'année 1988 après sept ans d'attente. Le problème, et ce qui tient le couple en souci, c'est que cette petite fille de quelques mois, abandonnée par son père dès sa conception, dont la mère est décédée suite à l'accouchement et dont la seule grand-mère refuse d'assumer l'éducation, se trouve à plusieurs centaines de kilomètres de Nice où Marianne et Thierry résident. Ce qui n'est pas du tout la pratique habituelle dans une démarche d'adoption. Qu'est-ce que cela signifie? Y a-t-il un problème avec l'enfant dont les services sociaux ne parlent pas? La vérité sera bien surprenante et lourde en émotions...

Lola
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Binchy 22/03/2020 20:30

Merci Martine pour ce conseil de lecture ! J'aime lire Clarisse Chabard mais je n'ai pas encore lu celui-ci. Je n'ai plus d'enfant à la maison (ni de petits enfants) mais je reconnais que tout comme toi, je me sens un peu perdue. Je ne vais pas voir souvent mes petites et cela m'attriste de même que mon petits fils.
Bien triste tout cela mais restons chez nous.
Je t'embrasse très fort Martine (ici, c'est permis). Courage.
Bernadette.

Martine 23/03/2020 11:50

Effectivement tout cela est très triste. Je te souhaite bon courage pour traverser ce confinement qui nous isole de nos proches. Mais il en va de leur santé et de la nôtre! Je t'embrasse très très fort aussi (de loin!)