Qui prend la mouche

Publié le par Martine

Qui prend la mouche

Parce que février c'est aussi et surtout le Mois du polar chez Sharon, voici ma première participation avec le premier volume de cette série de M.C. Beaton "Hamish Macbeth" : Qui prend la mouche.

De M.C. Beaton, je lis déjà avec bonheur et amusement la série consacrée à Agatha Raisin, cette sympathique quinquagénaire amenée à enquêter bien souvent malgré elle. Avec celle-ci consacrée à Hamish Macbeth, policier écossais qui vit dans le petit village de Lochdubh au beau milieu des Highlands, j'ai presque envie de dire qu'on se retrouve en compagnie du pendant masculin d'Agatha. Mais ce n'est pas, à mes yeux, tout à fait le cas. Et si Hamish est tout aussi sympathique, généreux et pas très chanceux en amour que sa grande soeur de fiction, il est quand même beaucoup plus réfléchi et avisé qu'elle et possède bien d'autres atouts.

John et Heather Cartwright dirigent une école de pêche à la truite et au saumon à Lochdubh et accueillent régulièrement des stagiaires venus s'initier ou se perfectionner dans cet art. C'est ce qu'ils s'apprêtent à faire en ce lundi matin même si, sans en définir exactement la raison, John ressent un mauvais pressentiment, un malaise que Heather s'empresse de faire disparaître par l'enthousiasme et la confiance qu'elle éprouve envers les qualités d'enseignant de son mari. 

Assez vite cependant elle doit déchanter. Car, parmi les nouveaux stagiaires, se trouve Lady Jane qui, malgré son titre et ce qu'elle prétend, se révèle devoir gagner sa vie et le fait en tant que journaliste à scandales. Ce qui tombe plutôt bien d'ailleurs car, visiblement, chacun des autres stagiaires semble avoir quelque chose à cacher que Lady Jane ne se gêne pas de porter à la connaissance de tous. Ce qui également la fait très vite être détestée de tous. Alors lorsque son corps est repêché dans le loch de Lochdubh, un pas est vite franchi pour penser que le coupable est l'un des stagiaires ou du couple Cartwright, lui aussi, mis dans l'embarras par Lady Jane.

Et alors qu'il s'attend en toute logique à mener l'enquête, Hamish Macbeth en est déchargé par la police londonienne appelée sur place du fait de la qualité nobiliaire de la victime. Au grand dam de la charmante Priscilla Halburton-Smythe, dont Hamish est secrètement épris, qui se voyait bien pour le coup être associée à l'enquête de ce dernier en tant qu'amie. Mais le policier n'a pas dit son dernier mot. Loin de là!

Ce roman plaisant se lit très vite. D'entrée de jeu, on sait que Lady Jane avec son caractère insupportable ne finira pas la semaine. Les "lièvres" qu'elle soulève dans la vie privée de ses co-stagiaires en font une victime désignée. Le tout ensuite est de savoir qui lui a réservé ce terrible sort. Car tous ont un mobile suffisant, du moins à leurs yeux, car ces "lièvres" sont de plus ou moins grande importance et apparaissent même parfois bien ridicules. Heureusement Hamish n'est pas dupe et, grâce à ses innombrables cousins va pouvoir démasquer le coupable avant même les fins limiers de Scotland Yard! 

Un roman très agréable, un héros des plus sympathiques et une histoire bourrée d'humour, ce qui ne gâche rien!

Qui prend la mouche
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Merci pour ta participation !
Je mets enfin à jour.
Répondre
M
Merci Sharon ;-)
M
C'est un auteur qui promet toujours d'excellent moment de détente ! Merci de nous présenter celui-ci je ne savais pas qu'elle avait écrit autre chose que la série d'Agatha Raisin...Bon week-end
Répondre
M
Moi non plus et pour tout te dire c'est vraiment une heureuse découverte! Il y en a 4 traduits en français mais j'ai vu que MC Beaton en a écrit d'autres. Donc y'a de l'espoir! Bon dimanche, Manou!