L'homme qui n'aimait plus les chats

Publié le par Martine

L'homme qui n'aimait plus les chats

Nouvelle lecture pour les 68 premières et, oui je le répète, nouvel uppercut! 

Ce court premier roman d'Isabelle Aupy publié aux éditions du Panseur, c'est d'abord une voix, une histoire qu'on écoute, comme un conte. D'ailleurs ses premiers mots sont "Imagine une île avec des chats."... Vous la voyez? Vous y êtes? Alors vous êtes prêt(e)s pour vous laisser emporter. Comme je l'ai été.

Sur cette île, il y a donc des chats, et aussi des chiens, des hommes, des femmes, des enfants. Bref toute une population qui vit en parfaite harmonie. Chacun, chacune à sa place, dans le rôle que son statut ou sa profession lui attribue. Certains d'entre eux possèdent un chien, qu'ils promènent régulièrement au bout de sa laisse. D'autres ont un chat. Ou plutôt vaudrait-il mieux dire que des chats logent chez d'autres qui ont peut-être aussi un chien. Auquel cas, la cohabitation peut s'avérer délicate. Parfois. Mais d'une manière générale, il fait bon vivre sur cette île. Il y règne une douce harmonie. 

Jusqu'au jour où...

Je ne vous dirai rien de plus sur ce court roman d'à peine 122 pages au risque de trop en dévoiler et pour ne pas vous gâcher le plaisir de le lire à votre tour. Car c'est tout ce dont il a besoin, ce roman, d'être lu, et tout ce dont nous avons besoin, nous lecteurs, de le lire. D'écouter cette voix qui nous raconte cette histoire d'apparence idyllique et qui constitue une réelle prise de conscience, comme un coup de poing en plein coeur qui, après nous avoir coupé le souffle et quasiment empêché de respirer, nous permet d'ouvrir à nouveau les yeux sur ce qu'on était, sur ce qu'on avait avant, qu'on a cru avoir perdu et de mieux l'apprécier.

Ce petit roman, très imagé, très poétique, à la fois doux et piquant, c'est tout ça à la fois et tellement plus. C'est une interpellation. C'est cette vision qu'il fixe dans nos yeux et cette évidence qu'il nous rappelle parce qu'on aurait tendance à l'oublier pris comme nous le sommes par notre quotidien, sa gestion, tout ce que nous devons accomplir dans des journées qui nous paraissent toujours trop courtes. 

Ce qu'Isabelle Aupy nous invite à faire en substance à travers ces quelques pages, c'est de vivre comme un chat. On ne possède pas un chat. Un chat est libre. Il va et vient selon son humeur, selon sa volonté tout en respectant son environnement, celui dans lequel il vit et les personnes qui l'occupent à ses côtés. Et chacun y trouve son compte. Alors ne donnons à personne la possibilité de changer cela. 

J'ai lu ce roman très vite, trop vite certainement et j'ai eu envie (besoin?) d'y revenir, de relire certains passages qui à nouveau m'ont paru d'une évidence, d'une logique implacable. Comme une urgence, un cri d'alarme qui résonne encore et toujours.  

L'homme qui n'aimait plus les chats
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mimi 10/11/2019 11:33

Vivre comme un chat ? Quelle drôle d'idée, moi qui les trouvent plutôt solitaires et égocentriques. Du coup me voilà intriguée. Ha, tu as bien réussi ton coup Martine !

Martine 10/11/2019 17:10

Tant mieux si cela t'intrigue, chère Mimi! Il ne te reste plus qu'à le lire à présent! :-)

manou 09/11/2019 09:13

Merci beaucoup pour ton ressenti. Il est déjà noté dans mon carnet et j'espère le lire moi-aussi...

Martine 09/11/2019 14:49

Bonne lecture par avance! Je suis sûre que tu vas aimer cette pépite!

zazy 08/11/2019 21:35

Une maison d'éditions que je ne connais pas avec un nom qui me plaît beaucoup. Une maison pour panser nos coeurs avec des mots, pour panser notre esprit et le laver de la quotidienneté. Je vais noter tout ça

Martine 09/11/2019 14:49

Oui, c'est exactement ça! Panser notre esprit et nous donner à réfléchir!

J.Eyme 08/11/2019 21:23

Bonjour Martine,
Merci beaucoup pour vos mots qui sont un bonheur à lire. Je suis heureux que notre première parution et le premier roman d'Isabelle vous aie conquis :-)
Merci !
Jérémy

Martine 11/11/2019 10:25

Quel dommage! Je connais L'esprit livre pour être allée y rencontrer des écrivains à plusieurs reprises. Excellente librairie. Mais le 29 novembre, j'ai réunion de travail à 17h suivie du repas de fin d'année offert par mon journal. C'est vraiment dommage. Eventuellement puis-je vous contacter par le biais de votre site? Merci et bonne journée!

J.Eyme 10/11/2019 18:24

Nous serons, Isabelle et moi-même, les invités de la librairie L'esprit livre, à Lyon, le 29/11 au soir (je suis de la région lyonnaise).
https://www.facebook.com/events/567444637130725/
Pour le moment, je n'ai pas d'autres dates à vous proposer pour la région lyonnaise ou grenobloise. L'année prochaine sera probablement très riche en rencontres, mais cela reste à organiser :-)
Merci encore pour vos encouragements, cela fait chaud au coeur.
Belle soirée.

Martine 10/11/2019 17:13

Bonjour Jérémy, non je suis provinciale, drômoise. Je ne suis pas sûre d'être présente pour la soirée de clôture, beaucoup d'incertitudes encore; Je vous renouvelle donc toutes ms félicitations et si jamais vous venez en dédicace vers Lyon ou Grenoble, faites-moi signe! Merci!

J.Eyme 09/11/2019 16:04

Avoir été sélectionné pour les "68 premières fois" est un magnifique cadeau, justement parce que c'est pour nous une toute première fois :-)
Je ne sais pas si vous êtes de la région parisienne, mais nous serons présents, Isabelle et moi-même, le 13 décembre à la soirée de clôture pour cette session d'automne. J'espère que ce sera l'occasion de se rencontrer :-)
Très bon week-end, et merci encore.
Jérémy

Martine 09/11/2019 14:48

Oh merci à vous, Jérémy! Je ne savais pas que c'était aussi une première publication. Toutes mes félicitations et longue vie à votre maison, très prometteuse!