Jeuditalie : Un mois avec...

Publié le par Martine

Jeuditalie : Un mois avec...

Toute cette fin de semaine, pour notre Mois italien et pour rester en lien avec le Festival du Premier roman de Chambéry qui se déroule ce week-end et où je vais me rendre samedi, nous devons présenter le premier roman italien que nous avons lu, le premier roman italien lu dans sa traduction française ou un premier roman italien.

Des premiers romans italiens, j'en ai lu plusieurs cet hiver dans le cadre du Comité de lecture organisé par l'association La Lucciola vagabonda pour élire notre premier roman italien justement. Je ne vais donc pas en parler à nouveau mais plutôt vous inviter à voir (ou revoir) quel roman nous avons sélectionné et dont l'auteur sera présent à Chambéry samedi.

Mon premier roman italien lu dans sa traduction française, c'était il y a tellement longtemps que je ne m'en souviens plus! Certainement un classique...

Par contre je me souviens très bien de mon premier roman lu en italien puisqu'il s'agit de "L'altro capo del filo" de mon cher Andrea Camilleri, une enquête de mon aussi cher commissaire Montalbano dont nous venons de voir l'adaptation télévisée il y a deux mois. Je me souviens très bien de ma fierté à avoir lu ce roman quasiment sans l'aide de mon dictionnaire français-italien. Ce qui était vain d'ailleurs dans la mesure où la langue de Camilleri, une sorte de dialecte mi-sicilien, mi-italien, et son vocabulaire ne se trouvent pas dans un dictionnaire et que sa lecture contextualise beaucoup et exige une grande part d'implicite.

Ce que je fais à présent aisément et à quoi je m'étais préparée en lisant de nombreux recueils de nouvelles signés Camilleri dont, justement, le premier que j'ai acheté "Un mese con Montalbano" (Un mois avec Montalbano), celui qui m'a fait entrer de plain pied dans cette écriture si savoureuse, pétrie d'humour et d'une grande logique.  Ce recueil pour qui j'éprouve une tendresse particulière bien évidemment, dont il m'arrive de relire une nouvelle de temps à autre, uniquement pour le plaisir et qui représente vraiment ma première entrée en littérature italienne.

Jeuditalie : Un mois avec...
Jeuditalie : Un mois avec...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article