Toi, Pauline

Publié le par Martine

Toi, Pauline

Pauline, c'est la troisième des quatre filles du Docteur Moreau et de son épouse, née sous la plume de Janine Boissard, avec qui j'ai fait connaissance il y a une quarantaine d'années, qui a accompagné mon adolescence et à qui j'ai souvent pensé au cours de toutes ces années, me demandant alors ce qu'elle aurait fait en telle ou telle situation de ma vie.

Alors quand j'ai su que Janine Boissard (une de mes écrivains préférées ou même mon écrivain préférée) lui offrait une nouvelle jeunesse, je n'ai plus eu qu'une envie, la retrouver!

Ce roman, paru ces jours-ci chez Fayard, nous retrace sensiblement la même histoire que dans "Moi, Pauline" en défit du fait qu'elle a été transposée dans nos années 2000 avec tous les changements, bons et mauvais, qui sont intervenus au cours de ces décennies. Janine Boissard s'est attachée à retracer les mêmes situations en y intégrant des paramètres uniques à notre époque actuelle (omniprésence du numérique, des téléphones portables, des réseaux sociaux et leurs dommages collatéraux repris ici à travers l'épisode de harcèlement scolaire au collège de Cécile, la petite dernière des quatre soeurs Moreau).

Si les événements qui ne manquent pas d'émailler la vie des membres de cette famille si sympathique et chère à mon coeur (les quatre soeurs Claire, Bernadette, Pauline et Cécile, leurs parents, la grand-mère, les compagnons des aînées...) sont bien adaptés à notre décennie, les sentiments et émotions, eux, sont bien restés les mêmes qu'il y a 40 ans. Et c'est peut-être un peu ce qui me gêne dans cette réécriture. Car si l'on aime toujours, on aime différemment aussi. Les sentiments s'expriment autrement. Je n'ai qu'à regarder mes enfants et la façon dont ils gèrent leurs relations amicales et amoureuses pour m'en convaincre. 

Mis à part ce bémol, j'ai cependant été très heureuse de retrouver MA Pauline, en ce jour d'automne, anniversaire de ses 19 ans, et prélude à sa première année d'étudiante. Une année bien remplie, riche en décisions essentielles pour son avenir et en rencontres déterminantes pour sa future vie de femme.

Sous la plume sensible de Janine Boissard, Pauline se montre en toute pudeur et toujours aussi déterminée quant à ses convictions profondes et ces belles valeurs que lui ont enseigné ses parents. Et c'est bien là l'essentiel pour moi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Un roman que j'ai très envie de lire... J'ai toute la précédente série... Déjà 40 ans ! J'adore les romans de Janine Boissard que j'ai rencontrée plusieurs fois au salon du livre de Paris. Elle est une excellente auteure et sait vraiment faire passer les sentiments, les vrais sentiments de la vie. Nos joies, nos bonheurs, nos peines... Une auteure à recommander aux jeunes générations.
Je te souhaite encore une belle semaine Martine. Que j'aimerais te revoir bientôt.
Je t'embrasse très fort.
Bernadette.
Répondre
M
C'est sûr que tu aimeras, ma chère Bernadette! Comment faire autrement?!!!
Gros bisous
M
Tiens, une originalité que de transposer son propre roman à l’heure actuelle ! Cela vaudrait la peine de lire en même temps les deux époques !
Répondre
M
Pour moi, pas la peine de relire! La saga L'esprit de famille est de ces romans que je n'oublierai jamais! Merci Mimi