L'affaire Mayerling

Publié le par Martine

L'affaire Mayerling

Quelle belle surprise que ce roman sélectionné par nos bibliothécaires pour le Prix littéraire La Passerelle 2019! Là encore, voici un roman vers lequel je ne serais jamais allée spontanément et ç'aurait été vraiment dommage!

J'ai en premier lieu particulièrement apprécié sa construction très originale, présentée à la manière d'une pièce de théâtre en trois actes ou trois parties déclinées en scènes/chapitres où alternent les points de vue des deux narrateurs, des règlements intérieurs et rappels de savoir-vivre, échanges de courriers et de mails et autres réflexions ou mises en perspectives qui font froid dans le dos.

Pourtant tout commence sous les meilleurs auspices. A l'angle de la rue Mayerling et du boulevard Voltaire, dans la petite ville provinciale de Rouvières se dresse la résidence grand standing, le Mayerling, à l'endroit-même où auparavant trônait un manoir. Tous les nouveaux résidents, propriétaires et/ou locataires sont fiers de pouvoir y vivre à l'abri des regards indiscrets, protégés du reste du monde par le mur d'enceinte qui entoure cet immeuble de belles qualités et prestations. D'ailleurs les regards jaloux et envieux ne se cachent même pas et renforcent encore ce sentiment de suprématie.

Mais voilà que de petits incidents se produisent. Rien d'alarmant pris séparément mais un peu inquiétants si on les ajoutent les uns aux autres. Ce sont ce jeune couple amoureux fou qui se dispute de plus en plus souvent et de plus en plus fort, ces locataires (a-t-on idée vraiment d'être locataires au Mayerling?) qui ne savent pas vivre en discrétion et dont le bruit exaspère M. Paul au point qu'il se met à rêver de leur assassinat, et cette odeur aussi, nauséabonde, qui passe sous la porte de Mme Meunier et envahit peu à peu son voisinage. Ce sont également ces crises de folie qui perturbent certains propriétaires, des murs qui se fissurent, des plomberies qui sautent... Bref tout devient vraiment noir et cauchemardesque au paradis de l'immobilier.

A tel point que les deux narrateurs veulent comprendre et nous faire comprendre tous les tenants et les aboutissants de cette "affaire" Mayerling,  affaire qui devient bientôt d'état et qui pourrait bien dépasser nos frontières si on n'y prend pas garde...

Ce roman, c'est un vrai bonheur, drôle, loufoque, satirique, poussant les situations à leur extrême, au risque de les faire devenir dramatiques. Il y en a pour tout le monde : les agences immobilières en premier lieu mais aussi les administrations, les syndics, sans oublier les réseaux sociaux essentiels pour donner à une situation simple à la base des proportions gigantesques.

L'analyse que nous offre ici Bernard Quiriny a de quoi effrayer si on prend le temps d'y regarder de plus près et de réfléchir. Mais c'est narré de si belle manière et sur ce rythme si singulier qu'on se laisse emporter dans ce tourbillon de folie douce et que les questions viennent après. Une fois le livre refermé.

Bernard Quiriny "L'affaire Mayerling". Editions Rivages.

L'affaire Mayerling
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laure 24/04/2019 21:24

Je garde un bon souvenir de ce livre, original et plein d'humour, une lecture totalement inattendue et qui m'a marquée positivement.

Martine 25/04/2019 11:02

C'est exactement ce que j'ai ressenti aussi. Un roman que je n'aurais pas lu spontanément et ç'aurait été bien dommage! Merci Laure

eimelle 24/04/2019 12:34

pourquoi pas en effet!

Martine 25/04/2019 11:02

A découvrir, oui! :-)

Mimi 23/04/2019 16:51

Tiens donc, un endroit où il ne fait pas si bon vivre, et pourquoi s’il vous plaît ? Oui, vite, on a envie de savoir le pourquoi des choses. Bien piquée au vif !

Martine 25/04/2019 11:03

Ouvre-le vite et lis-le! Il vaut vraiment le coup! Merci Mimi