Kalipè, l'esprit de la montagne

Publié le par Martine

Kalipè, lo spirito della montagna

Kalipè, lo spirito della montagna

Hier soir, j'ai terminé la lecture de cet essai, réflexion témoignage, commencé il y a quelques semaines après avoir vu et entendu son auteur Massimiliano Ossini en parler lors d'un des reportages qu'il présente sur la chaîne italienne RAI 1 sous le titre "Linea bianca" (Ligne blanche).

Cette lecture, je l'ai volontairement faite par petites séquences, par à-coups, pour mieux la savourer et pour mieux m'en imprégner. Un peu comme un traitement homéopathique...

Rien ne prédestinait Massimiliano Ossini à devenir ce reporter animateur aventurier. Des études d'ingénieur, une famille comblée entre son épouse et leurs trois enfants, et un jour cette proposition. Qui va lui permettre de mettre un nom sur ce sentiment de malaise, diffus, qu'il éprouvait depuis plusieurs mois sans pouvoir l'identifier clairement. Comme si sa vie actuelle ne lui convenait pas, ou plus, alors qu'il "avait tout pour être heureux".

Cette proposition, de réaliser des reportages télévisés sur ses excursions en haute montagne, cette activité d'alpinisme à laquelle il s'adonne depuis déjà de longues années, cette véritable passion qu'il porte à la montagne, à ses hauteurs, ce silence absolu qui lui permet de se ressourcer, saura-t-il l'accepter, le et la partager?

C'est tout ce cheminement intérieur, cette réflexion que Massomiliano Ossini nous livre dans cet ouvrage empreint de calme et de sérénité. 

A partir des faits, énoncés clairement sans faux-semblant, il explique pourquoi il a accepté de relever ce véritable défi, à ce moment-là de sa vie. Il partage avec les lecteurs le soutien sans faille de son épouse, de ses enfants, de ses proches et amis qui l'ont toujours encouragé, lui permettant d'apprécier pleinement leur amour et affection inconditionnels.

Et puis il y a ses craintes, ses hésitations, son approche de ce nouveau travail (car c'en est un, bien différent de celui pour lequel il a été formé). Ses premières sorties, suivi par une équipe de professionnels pas toujours à l'écoute de "sa" montagne comme il l'aurait souhaité et à qui il va enseigner ce silence pour mieux le partager ensemble et le faire partager ensuite aux téléspectateurs.

Et bien sûr il y a ce silence, cette paix alentour et intérieur que Massimiliano Ossini nous fait ressentir par le simple pouvoir de ses mots et de ses émotions. La montagne peut se révéler très accueillante et en même temps hostile à qui ne sait pas l'écouter et la respecter. C'est ce que nous fait découvrir, vivre et accepter l'auteur de ce récit à la fois intime et universel.

Un récit qui m'a vraiment séduite par sa qualité d'écriture, de contenu et d'essentiel. Un récit que je relirai avec plaisir selon mon humeur piochant ici ou là une des nombreuses annotations remplies d'évidence et d'authenticité que j'y ai marqué.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article