La collectionneuse de boules de neige

Publié le par Martine

I bastardi di Pizzofalcone

I bastardi di Pizzofalcone

Décidément plus je lis Maurizio De Giovanni, plus j'apprécie cet écrivain, son style, sa façon unique de nous faire découvrir sa ville de Naples et son sens génial de la mise en scène et du suspense.

Bien qu'ayant lu ce roman dans la traduction française de Jean-Luc Defromont parue chez Fleuve Noir, je me suis vraiment régalée à le relire en VO et d'en savourer ainsi davantage toutes les subtilités et les jeux de mots ou expressions qui sont parfois bien difficiles à interpréter dans une autre langue.

J'ai donc retrouvé avec grand bonheur l'inspecteur Giuseppe Lojacono avec qui nous avions fait connaissance dans "La méthode du crocodile" et qui, suite à cette première enquête napolitaine, vient d'être muté au commissariat de Pizzofalcone. Une mutation que lui avait promis la belle substitut du procureur, Laura Piras, mais que lui vit un peu comme la suite de la sanction et de la mise à l'écart vécues suite aux soupçons de collaboration avec la Mafia sicilienne qui continuent toujours de peser sur lui.

En effet, dans ce commissariat placé sous la responsabilité du commissaire Luigi Palma, ne se trouvent que des agents, inspecteurs et policiers qui ont commis des écarts de conduite ou des fautes professionnelles et qui doivent ici se rattraper. Pour tous, Pizzofalcone est donc le commissariat de la dernière chance, y compris pour cet établissement de quartier menacé de fermeture. 

Lojacono a à peine le temps de faire connaissance avec ses nouveaux coéquipiers que Palma le missionne sur le meurtre de Mme De Sentis, épouse d'un notaire à la réputation bien installée, retrouvée morte dans son salon par sa femme de ménage, tuée à coup d'une boule de neige dont elle faisait collection.

Très vite, l'enquête s'avère compliquée dans la mesure où les suspects ne manquent pas. Le mari d'abord qui revient d'un week-end avec sa maîtresse, mais aussi, parce qu'il n'y a pas eu effraction, la femme de ménage roumaine en possession des clefs de l'appartement de sa patronne ou, à son insu, son mari. Sans compter un éventuel "ami" qui aurait rendu visite à la victime et l'aurait tuée avec le premier objet sous la main sur un geste d'énervement ou de contrariété suite à un désaccord. 

Autant de pistes à explorer pour l'inspecteur Lojacono et l'agent Aragona pendant que leurs collègues Romano et Di Nardo sont chargés d'enquêter sur la "séquestration" d'une jeune fille de 18 ans, très belle, enfermée dans un luxueux appartement à la disposition unique d'un important homme d'affaires à la soixantaine bien sonnée. 

Comme je vous l'ai dit en début de ce billet, j'ai vraiment adoré relire ce roman policier pour toutes les raisons citées plus haut. Mais aussi parce que c'est dans ce roman justement qu'on fait vraiment connaissance avec ces "bastardi" (ai-je besoin de traduire?!!!) chacun avec son parcours chaotique, ses problèmes familiaux non résolus et le poids de cette "punition" à porter. C'est aussi dans ce roman qu'apparaît pour la première Marinella, la fille de 15 ans de Lojacono restée en Sicile à Palerme avec sa mère et qui refusait jusqu'alors de lui parler. Si leur relation semble évoluer dans le bon sens, c'est très touchant de voir les précautions qu'emploie l'inspecteur pour ne pas blesser à nouveau sa fille tout en essayant, de loin, de veiller à son éducation. Un exercice délicat.

Délicates, les relations avec les deux femmes qui comptent pour lui dans cette ville de Naples le sont aussi. La substitut du procureur, Laura Piras, avec qui il joue un peu au chat et à la souris dans une approche amoureuse pour l'instant inavouée et la belle restauratrice de la trattoria où il prend ses repas plusieurs soirs par semaine, Letizia, qu'il considère avant tout comme une amie alors qu'elle ne voit pas du tout leur relation sous ce simple angle amical.

Bref tous les éléments sont réunis pour nous donner (et me donner) très envie de retrouver tous ces personnages et voir comment ils vont évoluer. 

Je compte cette lecture pour le challenge Polars et thrillers chez Sharon.

La collectionneuse de boules de neige
La collectionneuse de boules de neige
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sharon 29/01/2019 20:34

Merci pour ta participation !
Bilan pré-mois du polar en cours !

Martine 31/01/2019 08:37

J'espère pouvoir commenter!

Mimi 20/01/2019 23:15

Un polar bien tentant avec des situations bien plus que policières à découvrir. Un polar bien riche quoi !

Martine 21/01/2019 08:37

Si tu décides de le lire, commence par "la méthode du crocodile"! Puissant et flippant à souhait!