Voilà, c'est fini

Publié le par Martine

Alessandra Mastronardi et Lino Guanciale

Alessandra Mastronardi et Lino Guanciale

Hier soir, la deuxième saison de la série télévisée "L'allieva" adaptée des romans policiers d'Alessia Gazzola s'est terminée après la diffusions des deux derniers épisodes encore plein de rebondissements, du début jusqu'à la scène finale, émouvante à souhait.

Cette série (et les romans d'Alessia Gazzola) retracent les années d'études en médecine légale et son entrée officielle dans ce singulier milieu professionnel de la jeune Alice Allevi, talentueuse, motivée pour parvenir à exercer cette profession de médecin légiste qui l'attire sincèrement, mais aussi un peu tête en l'air, maladroite et incroyablement attirante et sympathique. Ce qui lui vaut de succomber d'abord au bel Arthur Malcomess, journaliste free lance et fils du grand patron de l'Institut médico légal, d'être attirée par le trop séduisant médecin légiste (et son mentor) Claudio Conforti, surnommé CC par les étudiantes qui craquent toutes pour lui, tout en recueillant le respect pour son engagement professionnel du commissaire Caligaris et du procureur Sergio Einardi (et même un peu plus de sa part!) et en faisant quasiment l'unanimité auprès de ses collègues étudiants.

Le seul bémol à cette personnalité presque parfaite, c'est qu'Alice ne peut pas s'empêcher de suivre d'un peu trop près (allant même jusqu'à les résoudre!) les enquêtes sur les meurtres ou homicides dont elle est amenée à autopsier les victimes, dépassant, et de loin, son rôle effectif de médecin légiste. Ce qui lui vaut bien des désagréments, notamment de la part de CC et de l'assistante en titre du grand patron de l'Institut Médico légal, la Wally!

J'ai vraiment beaucoup apprécié cette seconde saison, davantage encore que la première, découverte cet été lors de sa rediffusion. Bien sûr le personnage d'Alice, interprétée par Alessandra Mastronardi, est très attachant. Mais il y a aussi toute une galerie de seconds rôles tels que Marco, le frère d'Alice, sa grand-mère, ses amies Lara et Cordelia sans oublier l'inénarrable Yuki, qui renforcent la qualité de cette série télévisée. 

Bref, la diffusion de cette deuxième saison est terminée et je sens déjà que ce rendez-vous du jeudi soir va me manquer. Pour retrouver Alice et compagnie, une seule solution, lire ses enquêtes dans les romans écrits par Alessia Gazzola. Et pour ça, vous pouvez compter sur moi. D'ailleurs ça tombe bien, le dernier opus vient de paraître!

Voilà, c'est fini
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 01/12/2018 07:57

Je ne connais ni les romans ni la série mais je vois que tu apprécies...Je ne t'oublie pas Martine mais j'avais oublié de mettre ton lien dans mes favoris et bien que je suive ton blog par le reader d'OB, tu es au courant j'imagine qu'il n'apparaît plus dans nos administrations pour l'instant...te voilà revenue donc dans mes petits blogs que j'aime suivre

Martine 01/12/2018 11:02

Très heureuse de te revoir ici, Manou! Merci pour ta fidélité! Et très bon week-end à toi!