Les disparus de la lagune

Publié le par Martine

Les disparus de la lagune

Avoir la dernière enquête du commissaire Brunetti en mains, c'est l'assurance de faire un beau voyage. Cette fois-ci encore, Donna Leon n'a pas failli à la règle et nous offre un nouveau roman passionnant, proche de nos préoccupations écologiques, associé à une jolie et émouvante découverte de la Vénétie et de sa lagune.

Le commissaire Brunetti est au plus mal. Pour empêcher l'officier Pucetti de commettre une faute professionnelle qui stopperait net sa carrière éventuelle, il n'hésite pas à se mettre en porte à faux vis à vis de sa hiérarchie, révélant ainsi un mal-être qui, s'il n'y prend pas garde, pourrait tourner au burn-out total.

Avant d'en arriver à cet extrême, Brunetti décide de prendre quelques semaines de repos et part, seul, dans une villa, propriété de son beau-père, le richissime comte Fallier, sur l'île de Sant'Erasmo au large de la lagune vénitienne. Là, il est accueilli par le gardien de la villa, le vieux Davide Casati, qui se révèle être également un ancien ami du père de Guido qui avaient l'un pour l'autre un profond respect.

Il n'en faut pas plus pour, qu'à son tour, le commissaire se lie d'amitié avec Davide et partage avec lui de longues sorties en barque au large et dans des petits coins retirés de la lagune, loin des touristes qui envahissent Venise comme tous les ans en cette période estivale.

Tout pourrait aller pour le mieux et Brunetti pourrait retrouver quelque intérêt pour sa vie professionnelle si Davide ne trouvait pas la mort subitement un soir de gros orage. Car si, de prime abord, ce décès ressemble à s'y méprendre à un malheureux accident, Brunetti n'en est pas absolument convaincu. La position du corps de Casati quand il est repêché, cette imprudence qu'il aurait commise en sortant sur la lagune alors que l'orage menaçait, cette inquiétude qu'il avait manifestée en présence du commissaire en constatant la mort en abondance de ses chères abeilles qu'il élevait. Tout ceci contribue à semer le doute dans l'esprit de Brunetti.

S'agit-il dès lors d'un accident, d'un suicide ou d'un meurtre?

Avec l'aide de l'inspecteur Vianello, de la signorina Ellettra et de la commissaire Griffoni, Brunetti va mener une enquête officieuse afin de faire jour sur cette mort et rendre à Davide Casati sa dignité perdue.

Mais toute vérité est-elle vraiment bonne à dire? Et ne vaut-il pas mieux ne pas savoir plutôt que de devoir vivre avec ensuite? Telle est la véritable énigme que le commissaire vénitien va devoir résoudre finalement.

Encore une fois j'ai pris grand plaisir à lire cette nouvelle enquête qui n'en est pas vraiment une tout en y ressemblant fort. Donna Leon a le chic pour nous transplanter dans ces décors de rêve, cette lagune sauvage, loin de tout et en particulier de la vie trépidante de Venise toute proche. On se retrouve à marcher au côté du commissaire, ou plutôt à ramer avec lui, à pédaler sur son vélo à travers l'île de Sant'Erasmo et c'est magique! Et en même temps on ne peut être qu'ému face à la fin tragique de Davide avec qui on a aussi sympathisé, au côté de qui on a justement découvert et apprécié cette faune et cette flore, ces paysages sauvages qui nous font si bien rêver.

Et puis il y a cette question, à la fois écologique et existentielle, à laquelle l'auteur ne répond pas vraiment, laissant planer le doute dans l'esprit du lecteur. Accident, suicide ou meurtre? Les indices sont là, les faits sont rapportés, les témoins contraints à faire de graves révélations. Et pourtant... aucune preuve formelle ne permet d'en décider avec certitude.

Un excellent crû que ces "Disparus de la lagune" de Donna Leon, paru aux éditions Calmann-Lévy et que je compte pour le challenge Polars et thrillers chez Sharon.

 

Les disparus de la lagune
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sharon 18/10/2018 22:06

Je le lirai sans doute, prochainement.
Mais là... j'ai des avis en retard, des copies en retard...; heureusement les vacances approchent.

Martine 19/10/2018 11:56

Bon courage pour tout ce qui te reste à faire avant les vacances! Et bonne prochaine lecture! Merci Sharon!

MAnika 15/10/2018 17:22

Encore un autre à découvrir pour moi ! bonne semaine

Martine 18/10/2018 08:10

Ah oui! Obligée!!! :-)