Voi, quella notte, voi c'eravate

Publié le par Martine

Voi, quella notte, voi c'eravate

Comme aujourd'hui, on visite encore le Nord de l'Italie pour notre Mois italien, j'en profite pour rester en Toscane et rendre visite à Massimo, barman du BarLume, situé dans la station balnéaire fictive de Pineta à proximité de Livourne.

Là j'ai retrouvé avec bonheur le grand-père de Massimo, Ampelio, et ses acolytes Aldo le restaurateur, Pilade, à l'embonpoint imposant, et Rimediotti, réputé pour avoir un oursin au fond de sa poche. Ce quatuor de choc est toujours présent au BarLume pour commenter les faits et gestes des uns et des autres. Mais la situation a changé pour Massimo. Depuis la mutation du commissaire Fusco, il a fait la connaissance de sa remplaçante, Alice, qui revendique la nouvelle appellation de "vice-questeur" et avec qui il s'est fiancé.

Toute la petite commune est en effervescence, ces jours-ci, à l'occasion de la Sagra del Totano, foire aux vins, où sont présentés (et vendus très cher) les vins les plus réputés d'Italie mais aussi du reste du monde. Et bien sûr les commentaires vont bon train au BarLume. Alors quand Sandroni, oenologue local qui prétend détenir les meilleurs crûs, se fait cambrioler en pleine nuit et que, par le plus grand des hasards, la fourgonnette ayant servi au vol a un accident juste sous les fenêtres de Rimediotti et perd une bouteille de vin, celui-ci n'hésite pas et la récupère, la portant au bar en se vantant.  

Cette bouteille fait aussi le bonheur d'Aldo qui décide de s'en servir pour concocter une recette à sa façon et régaler ses amis ainsi que Massimo et Alice. Sauf que, en ouvrant la bouteille, il constate que le vin fameux qui aurait dû s'y trouver a été remplacé par un autre tout aussi goûteux mais beaucoup plus courant. Se pourrait-il alors que Sandroni ait simulé le vol pour arnaquer son assurance? Et d'ailleurs depuis combien de temps intervertit-il ces vins faisant payer le prix fort à sa clientèle?

Cette fois-ci, c'est Alice qui va avoir le fin mot de l'histoire!...

Cette nouvelle de Marco Malvaldi fait partie du recueil "Un anno in giallo" publié par Sellerio et compte pour le mois de mai. Autant vous dire tout de suite qu'entre les commentaires et réflexions des petits vieux et les remontrances affectueuses mais strictes d'Alice, j'ai bien ri. 

Marco Malvaldi crée une ambiance unique et très visuelle qui nous donne réellement l'impression d'être dans le BarLume, à côté de ces papis et de les écouter donner leur avis sur tout et tout ce qui se passe, évoquer des souvenirs et contrarier Massimo à volonté. Et encore plus maintenant qu'il est fiancé, et qui plus est à la commissaire!

Voi, quella notte, voi c'eravate
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 23/05/2018 09:21

Un beau partage et un roman qui fait rêver, moi qui adore la Toscane ! Merci

Martine 25/05/2018 17:08

C'est sûr! Merci Manou!

eimelle 22/05/2018 18:55

que de belles choses dans cette maison d'édition!

Martine 25/05/2018 17:08

Que de bons ouvrages, oui! Merci Eimelle!