Le coup de filet

Publié le par Martine

Le coup de filet

La Sicile encore, et Camilleri, dont je continue de découvrir l'oeuvre en français et en italien, pour ma participation au challenge Il Viaggio d'Eimelle autour d'un roman contemporain (paru depuis 2000) ce mois-ci.

Palerme, dans les coulisses régionales de la Rai. Séparé de Giulia, fille d'un sénateur très influent, Michele Caruso est directeur du journal télévisé et de ses trois éditions quotidiennes. Il a fort à faire à modérer les réactions impulsives parfois un peu trop intempestives et virulentes de son rédacteur en chef, Alfio Smecca, vis à vis de son équipe de journalistes et à son égard, craignant, à juste titre, que ce dernier ait eu connaissance de sa liaison avec Giuditta, épouse d'Alfio. La situation est d'autant plus tendue en conférence de rédaction que l'actualité est brûlante pour Michele, toujours gendre de Gaétano Stella, député marqué à droite. En effet, la jeune Amalia, fille du secrétaire général du Parlement régional, Antonio Sacerdote, vient d'être assassinée et tout porte à croire que le coupable est son fiancé, Manlio Caputo, lui-même fils du député socialiste, Ignazio Caputo. Michele se retrouve pris entre deux enjeux de taille : conserver sa fidélité envers un beau-père qui ne l'est plus que de nom, même s'il éprouve toujours des sentiments pour celle qui est toujours sa femme, Giulia, ou faire son métier en toute impartialité et aider, dans la mesure du possible à faire éclater la vérité sur le meurtre d'Amalia? Entre le jeu des chaises musicales, les rebondissements d'une enquête ô combien prévisible et pourtant pleine de rebondissements, les alliances électorales qui se créent momentanément, les enjeux financiers qui en découlent et des relations amoureuses qui n'en sont pas toujours, Andrea Camilleri nous offre un roman passionnant sur les coulisses d'un journal télévisé et nous pose une question sensible et terriblement d'actualité : la liberté de la presse existe-t-elle encore?

De ce roman "Le coup de filet" paru en 2009 chez Sellerio Editore et, pour sa traduction française de Dominique Vittoz en 2012 chez Fayard, j'ai apprécié le rythme, trépidant, à l'image de ce que doit être une salle de rédaction. Aucun temps mort, réactivité maximum, imprévus quotidiens. Etre sur la brèche continuellement, anticiper si possible les réactions et les attitudes des uns et des autres, tout en sachant que la surprise sera toujours au rendez-vous, faire à la fois le jeu des politiques et celui (sous-entendu) des forces mafieuses... Et puis les sentiments de cet homme, Michele "Michè", qu'on sent pris entre deux feux, l'amour qu'il continue de porter à sa femme qui, pourtant, lui a dit qu'elle en aimait un autre tout en refusant toujours de divorcer. Et cette liaison torride qu'il entretient avec la femme de son rédacteur en chef, croyant mener la danse...

Un roman prenant, palpitant que j'ai lu d'une traite, dévoré, et qui m'a fait découvrir une nouvelle facette du talent d'écrivain de Camilleri, plus subtile, plus tendre et plus réaliste que dans les enquêtes du commissaire Montalbano auxquelles je suis habituée à présent. Une autre vision de la Sicile.

Le coup de filet
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Taralli e Zaletti 13/01/2016 17:21

Oups désolée Martine, j'ai publié le message précédent par erreur... Je disais, je viens de finir mon billet sur La Concession du téléphone et tu me donnes envie de continuer avec Camilleri... Je sens que je vais bien l'aimer celui-là aussi !

Martine 14/01/2016 08:08

Très différent de La concession du téléphone mais excellent aussi! Vraiment!!! Merci

Taralli e Zaletti 13/01/2016 17:18

Je viens de finir mon billet sur L

Florence 13/01/2016 13:07

Oh, celui-là, il va me plaire. Je le note, merci de l'idée !

Martine 14/01/2016 08:08

Je t'en prie, Florence! Merci

Manika 11/01/2016 14:08

Une auteure à découvrir pour moi

Martine 14/01/2016 08:07

Certainement pas, Manika!!! Le prénom est trompeur...

Manika 12/01/2016 11:46

Oups la nulle (ça c'est moi !!!)

Martine 12/01/2016 08:00

UN auteur, Manika! Et oui, à découvrir absolument! Merci!

eimelle 11/01/2016 08:34

on ne se lasse pas de la Sicile!

Martine 12/01/2016 07:59

Jamais, je crois!!! :-) Merci Eimelle!