Désir de liberté

Publié le par Martine

Désir de liberté

Chaque fois que Frédérique Trigodet publie une nouvelle dans l'hebdomadaire Nous Deux, je m'empresse de me le procurer et c'est la première nouvelle que j'y lis (et parfois la seule, j'avoue). La nouvelliste romancière possède en effet cette qualité très appréciable à mon goût d'aborder des sujets de société au prétexte d'une nouvelle romantique. C'est ce qu'elle nous propose de lire cette semaine encore et je ne peux que vous y inviter à mon tour.

Pour la première fois depuis bien longtemps, Anaïs pousse la porte d'un cinéma. En attendant le début de la séance, elle observe les spectateurs et son regard est attiré par la nuque d'un jeune homme assis un peu plus bas et notamment le tatouage curieux dont elle n'aperçoit qu'une partie. Mais déjà la lumière s'éteint. Et lorsque le film est terminé, le jeune homme a disparu.

Pourtant le hasard s'acharne à les mettre en présence l'un de l'autre, au cinéma où Anaïs se rend souvent et ailleurs...

Cette fois encore, Frédérique Trigodet s'amuse avec ses personnages. Anaïs, une jeune femme qui commence à reprendre goût à la vie après avoir eu le courage de quitter son compagnon, véritable manipulateur narcissique. Et Jonas, lui aussi fraichement séparé et qui n'a pas vraiment la tête à une nouvelle histoire. Du moins pas tout de suite. Même si le comportement d'Anaïs ne manque de l'intriguer avant de le faire sourire.

Une histoire singulière pour parler de manipulation, de maltraitance morale et du courage qu'il faut pour y échapper mais aussi de la difficulté à se reconstruire, à croire à nouveau en soi, à reprendre espoir dans la vie et dans ce qu'elle a à nous offrir de plus beau. Et tout ça avec la pointe d'humour et de dérision dont Frédérique Trigodet sait saupoudrer ses textes avec malice et son talent naturel.

Disponible chez votre marchand de journaux jusqu'à mardi. Dépêchez-vous!

Désir de liberté
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article