Petits messages d'amour

Publié le par Martine

Petits messages d'amour

Deux ans déjà qu'Anaïs galère à trouver un emploi fixe dans cette ville de Lyon où elle réside dans un petit studio au dernier étage d'un vieil immeuble.

Deux ans aussi qu'elle a sympathisé avec Ginette, sa propriétaire, ancienne militante du MLF et toujours très impliquée dans le monde associatif malgré son âge.

Deux ans aussi que, sur le plan sentimental, Anaïs reste seule, pas la tête à engager une romance dans la situation précaire où elle se trouve.

Alors, quand elle découvre un post-it amical sur sa boite aux lettres, elle pense d'abord à une erreur. Quand elle en trouve un autre le lendemain, elle commence à s'interroger. Et quand il y en a encore un le jour suivant et que celui-ci prend le ton d'une déclaration d'amour, le doute n'est plus permis. Mais qui donc se cache derrière ces mots doux? Un amoureux transi? Ou un mauvais blagueur?

Anaïs veut en avoir le coeur net et, aidée de Ginette, elle commence à mener l'enquête... qui tourne court quand le post-it suivant lui demande carrément de rejoindre son expéditeur au café voisin!

Sur Facebook, je suis "amie" avec l'auteure nouvelliste Emma Bovary (si! si!) qui signe pour le magazine Nous Deux des nouvelles sentimentales sous son nom de Frédérique Trigodet. Aussi je me suis empressée de lire cette nouvelle parution publiée cette semaine et je n'ai as été déçue, bien au contraire!

J'ai retrouvé ici le style caustique et un tantinet provocateur que j'apprécie déjà dans les nouvelles que l'auteure publie régulièrement chez Ska Editeur. Bien sûr celle-ci reste résolument optimiste et se termine bien. Mais on y retrouve l'humour, l'autodérision et ce petit quelque-chose en plus qui fait la différence et que Frédérique Trigodet maîtrise si bien. Ce petit truc en plus qui fait toute la qualité d'une bonne nouvelle.

Sa dernière nouvelle que j'avais lue dans ce magazine m'avais laissé un léger sentiment d'inachevé, d'incomplet, comme si l'auteure avait dû vite terminer son récit pour rester dans le format imposé. Là, ce n'est plus du tout le cas et j'en suis ravie. Hâte de la lire à nouveau à présent et si je peux me permettre un conseil aujourd'hui, allez vite acheter Nous Deux pour lire cette belle nouvelle! Demain ce sera trop tard...

Petits messages d'amour
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article