Je vous embrasse

Publié le par Martine

Je vous embrasse

Voici un petit ouvrage qui m'a été présenté comme un roman mais que, vu sa taille (une petite quarantaine de pages) je considère davantage comme une nouvelle. Et, de plus,comme une très très bonne nouvelle, d'où la place que je lui réserve ici dans ce rendez-vous du lundi!

Ce texte, paru aux éditions Lunatique, est à la fois une émotion, une attente et une déclaration d'amour signée Pascale Pujol.

De cette auteure, j'avais déjà apprécié le recueil "Fragments d'un texto amoureux" paru chez Quadrature et, avec l'association des 68 premières fois, son premier roman "Petits plats de résistances" publié chez Le Dilettante. Et, dans ma PAL, m'attend toujours "Sanguines" son deuxième recueil paru chez Quadrature également. C'est peut-être pour cette raison d'ailleurs, parce que je n'ai pas encore lu ce dernier recueil, que j'ai eu envie de ce texte "Je vous embrasse". Comme ces mots qu'on prononce au moment de se dire au revoir ou qu'on écrit à la fin d'une lettre ou d'un message sans vraiment les penser mais en sachant bien qu'ils feront plaisir à leur destinataire et nous dédommageront un peu de notre quasi désinvolture.

Ces trois mots "Je vous embrasse", l'homme qui écrit à la narratrice les ajoute à la fin de chaque message ou missive qu'il lui adresse. La première fois, elle en a été très surprise, les a reçus comme une promesse, une attention particulière, un "Je vous embrasse" juste pour elle. Mais elle n'a pas voulu en tenir cas. Ou pas vraiment.

Sauf que les fois suivantes il lui les a encore écrit, et systématiquement d'ailleurs, à chaque message, à chaque missive échangée entre eux. 

Alors, lorsqu'ils se revoient, place de l'Alma à Paris, elle est en attente. De ce qui pourrait être, de ce qui pourrait devenir, de ce qui pourrait advenir de leur relation. Et qui n'advient pas. A son grand désarroi. Comment un homme peut-il écrire "Je vous embrasse" à une femme et se montrer distant, amical certes, plaisant, agréable, charmant même, mais distant, quand ils se retrouvent face à face? C'est cette réflexion et cette interrogation que l'on partage alors avec la narratrice.

Ce texte, c'est d'abord une douceur, une émotion qui nous saisit de suite. Ce message signé "Je vous embrasse", on l'a toutes reçue un jour. L'interprétation qu'on lui a donnée et l'attention qu'on y a prêté ont été fonction de la relation qu'on avait à ce moment-là avec la personne qui nous les a écrits. Ici, cependant, Pascale Pujol nous offre ces mots comme une déclaration d'amour que cet homme ferait à la narratrice ou que celle-ci attend de cet homme parce que, pense-t-elle, ces trois mots sonnent comme tels.

Seulement ce n'est pas le cas et les attentes, espoirs et rêves d'amour de la narratrice restent du domaine de l'imaginaire et s'évaporent comme ces mots dits sans les penser "Je vous embrasse" parce que finalement c'est une formule de politesse comme une autre qui n'engage en rien. Sauf que... 

Cette réflexion, cette interrogation, ce cheminement, j'ai été heureuse de les partager, de les recevoir. Ils m'ont accompagnée. Ces mots sont arrivés à point nommé pour me questionner, à mon tour, sur leur sens véritable et sur ce qu'ils sous-entendent pour qui les reçoit. Où se trouve la sincérité finalement? Quelle place lui accorde-t-on véritablement? 

A vous de vous interroger à présent et d'apprécier à sa juste valeur cette perle de sensibilité littéraire.

"Je vous embrasse".

 

 

 

Je vous embrasse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Binchy 04/06/2018 23:54

Oui, en te lisant, je m'interroge...
Dans tous les cas, je t'embrasse très fort Martine et du fond de mon coeur.
Bernadette.

Martine 05/06/2018 17:15

Tu es adorable, Bernadette! Moi aussi je t'embrasse très fort et c'est tout aussi sincère!