Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie

Publié le par Martine

Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie

Autant vous le dire de suite, je me régale à lire les aventures de la jeune et téméraire Lady Georgiana de Rannoch, espionne bien malgré elle au service de la reine Mary d'Angleterre en cette année 1932. Ce qui a le don de la mettre dans des situations souvent bien inconfortables tout en pimentant son existence qui serait bien morne sans ces aventures. Ce quatrième volet toujours signé Rhys Bowen et dont la traduction française de Blandine Longre est parue chez Robert-Laffont, collection La Bête noire, renforce encore ce sympathique bonheur de lecture.

Alors que l'hiver s'annonce sous d'épais brouillards à Londres, en ce mois de novembre 1932, Lady Georgiana de Rannoch, dite Georgie, 34e dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre, se ronge d'ennui, seule dans la demeure familiale. Enfin, seule, pas pour longtemps. Car, le même jour, elle apprend l'arrivée impromptue de son frère Binky, duc de Rannoch, et de son épouse, l'acariâtre Fig, et que la reine Mary la convie à partager son repas pour l'entretenir d'une affaire délicate de la plus haute importance.

Il ne faut pas plus que les premières heures passées en compagnie de sa belle-soeur pour convaincre Georgie d'accepter la demande de Sa Majesté de représenter la famille royale au mariage de la princesse Maria-Theresa de Roumanie et du prince Nicholas de Bulgarie, célébré dans le tristement célèbre château de Bran, le même où la légende retrace l'existence du comte Dracula.

Malgré quelques frayeurs au cours du voyage et lors de son arrivée au château à la sinistre réputation, Georgie essaie de profiter au mieux de ce séjour en Roumanie et de la joie de retrouver la princesse Maria-Theresa, dite Mattie, avec qui elle a fréquenté l'école des Oiseaux quelques années plus tôt. Et cela jusqu'à ce que l'horripilant maréchal Pirin s'affale sur son assiette, foudroyé par un empoisonnement au cyanure. Un meurtre que tous veillent à tenir secret sous peine de créer un incident diplomatique qui pourrait déboucher sur un nouveau conflit. Tous, sauf Georgie et le bel irlandais Darcy O'Mara, dont elle est éprise, surtout lorsqu'il apparait que le poison n'était pas destiné à l'odieux Pirin!

Je ne vous détaillerai pas tous les tenants et aboutissants de l'enquête, rassurez-vous. Je préfère m'en tenir à l'atmosphère troublante entre suspicions et légendes vampiriques, rebondissements, chutes et autres libertés prises avec le protocole qui l'habite et en particulier aux somptueux paysages enneigés qui lui offrent un cadre des plus féériques lourd de silences inquiétants. 

Une enquête qui m'a captivée de la première à la dernière page et que je compte pour les challenges Polars et thrillers chez Sharon et A year in England chez Martine, Lou et Cryssilda. 

Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie
Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

eimelle 09/04/2021 19:27

j'en ai suggéré l'achat à ma bibliothèque, ce serait chouette !

Martine 10/04/2021 19:34

Je croise les doigts pour que ta bibliothèque l'achète :-)