Valse avec le Diable

Publié le par Martine

Parce que la couverture de ce roman paru au Seuil Jeunesse m'a de suite interpellée, j'ai voulu le lire très vite.

 

Valse-avec-le-Diable.jpg


Il faut dire que cette Croix Gammée, ce couple qui danse et ce titre ne pouvaient que me parler, à moi qui suis toujours très intéressée par cette période trouble du deuxième conflit mondial.

Dans le Sud-Ouest de la France, entre Toulouse et la frontière espagnole, en 1944.

Jeanne, Ninette, Manuéla et Marcel n'ont pas 20 ans.

Jeanne, lycéenne, est contrainte de rentrer chez elle dans le château familial à Pontillac à la demande de sa mère. Là, elle retrouve avec plaisir Ninette, son amie d'enfance et fille du métayer de son père.  Les deux jeunes filles sont bientôt rejointes par Manuéla, cousine de Jeanne, que ses parents, entrés en Résistance, pensent ainsi mettre à l'abri de tout danger.

Ce qu'ils ne savent pas, c'est que le père de Jeanne est un discret collaborateu, que, pour sa propre protection, il contraint Marcel, frère aîné d Ninette, à s'engager dans la Milice et que leur fille se trouve ainsi en confrontation directe avec l'ennemi et notamment avec Stéphane, chef de la Milice locale dont les agissements sont plus que troubles.

S'adressant en priorité aux jeunes lecteurs adolescents, ce roman de Bertrand Solet ne peut que nous interroger. Quelle attitude avoir? De quel côté se laisser entraîner? Ce qui nous parait aujourd'hui comme le pouvoir en place et qui nous oblige à l'accepter va-t-il le rester indéfiniment? Doit-on alors courber l'échine et ne pas tenir compte de ses intimes convictions?

A travers les comportements de ces quatre jeunes garçon et filles, c'est à toute cette réflexion que l'auteur nous invite part.

Et on ne peut que saluer ce récit pour sa pertinence, son absence de jugement et son authenticité.

Une belle leçon d'Histoire pour nos jeunes!

Publié dans lectures jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annie 04/03/2014 11:51


Un sujet bien lourd

Martine 04/03/2014 19:20



Oui mais passionnant!