Légèreté?

Publié le par Martine

Après la très bonne soirée passée hier en compagnie du commandant Eric Lanester, sous l'interprétation parfaite de Richard Berry, à la télévision sur France 2, j'ai envie ce matin d'un peu de Légèreté... ou, tout au moins, de vous parler de cette magnifique revue Etoiles d'encre dont le dernier numéro nous parle de... légèreté!

 

Legerete.png


Publication des éditions Chèvre Feuille Etoilée, cette revue donne la parole aux femmes en général et aux femmes méditerranéennes en particulier, qu'elles se trouvent d'un côté ou de l'autre de la Méditerrannée.

Juste avant Noël, je me suis abonnée à cette revue dont j'avais entendu parler ici et là. Et bien m'en a pris! Car les textes, proposés, les nouvelles publiées sont tout simplement des petits bijoux de lecture et de littérature. La qualité des styles et leur implication et imprégnation s'impasent d'elles-mêmes. Malgré leur différence et leurs particularités, ces textes et nouvelles s'emboitent et s'accordent avec un naturel confondant.

Pour découvrir cette revue, j'avais commandé les deux derniers numéros, sur le thème de "Nos maisons" et celui-ci sur la "Légèreté". Et la qualité littéraire est égale. J'ai savouré ces textes avec le même bonheur. Tellement que j'ai eu envie de diffuser cette revue Etoiles d'encre par le biais de ma librairie associative ambulante Les lectures de Martine et que ce partenariat est à présent officialisé. Et j'en suis très heureuse!

 

Dans ce numéro 55-56, vous pouvez donc découvrir des nouvelles de Viviane Campomar, Annick Demouzon, Adriana Lassel, Thérèse-Françoise Crassou et bien d'autres... L'édito de Behja Traversac, des textes courts, des poèmes, l'entretien d'Isabelle Blondie et la sélection A livres ouverts (fiches de lecture et parutions) complètent le sommaire et nous ouvrent (ou nous referment) l'accès à la légèreté.

Publié dans Pages d'histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

college paper 22/01/2015 13:44

Stop head rhyme. Continuously stop ancient spellings for your career. Stop cliches just like they have an effect on after you write any essay.

Colette 24/01/2014 11:31


cette revue a l"air passionnante.

Martine 25/01/2014 14:27



Elle l'est! Merci Colette